Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Lanterne rouge du CAC 40, des perspectives jugées "tendues"
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
66.060 € -1.33 % Temps réel Euronext Paris
66.500 €Ouverture : -0.66 %Perf Ouverture : 66.720 €+ Haut : 65.780 €+ Bas :
66.950 €Clôture veille : 1 769 420Volume : +0.14 %Capi échangé : 82 377 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Lanterne rouge du CAC 40, des perspectives jugées "tendues"

(Tradingsat.com) - BNP Paribas chutait de plus de 4% jeudi (-4,1% à 46,8 euros vers 11h35), soit la plus forte baisse parmi les valeurs du CAC40, à la suite de la publication de résultats annuels sans surprise mais accompagnés de perspectives mitigées.

Oddo Securities, toujours "Neutre" sur la banque avec un objectif de cours de 54,7 euros, évoque ainsi "des résultats opérationnels en ligne avec le consensus" et une solvabilité et un dividende conformes aux attentes.

Mais le broker estime que l'objectif de rendement des fonds propres (ROE) supérieur ou égal à 10% établi dans le cadre du plan stratégique 2014-2016 est désormais "sous pression". D'ores et déjà, BNP Paribas évalue à -0,70 point de base l'impact de la réglementation et des taxes supplémentaires sur le ROE 2016.

De même, CM-CIC Securities évoque "des perspectives tendues". Le courtier, qui maintient son opinion "Conserver" et son objectif de cours de 55 euros sur BNP Paribas évoque "une rentabilité [qui] ne s’améliore que lentement [...] et sera amputée de -500 millions d'euros en 2016 par les nouvelles taxes et réglementations dans un contexte de moindre croissance en zone euro par rapport aux prévisions initiales de la banque".

Le groupe fait face en effet à un contexte économique et de taux d’intérêt détérioré par rapport au scénario de référence avec un écart cumulé entre le scénario de base et le scénario révisé de -60 points de base de croissance pour la zone euro en 2016.

De plus, BNP Paribas est confronté à une nouvelle hausse des prélèvements sur les banques en Europe qui se traduit en 2016 par des surcoûts de 370 millions d’euros par rapport au plan initial, pour l’essentiel en lien avec la contribution au Fonds de Résolution Unique et au Mécanisme de Surveillance Unique (340 millions d’euros). S'ajoute à ce montant des coûts additionnels relatifs aux nouvelles réglementations sur les banques étrangères aux Etats-Unis et la mise en place future du mécanisme de « Total Loss Absorbing Capacity » (TLAC) qui a fait l’objet d’un accord de principe du G20 à Brisbane.

Au total, l’ensemble de ces nouvelles taxes et réglementations devrait avoir un impact de l’ordre de -500 millions d’euros sur le résultat net du Groupe en 2016, soit environ -70 points de base de retour sur fonds propres.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...