Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BNP PARIBAS ACT.A

BNP - FR0000131104 SRD PEA PEA-PME
44.435 € -1.54 % Temps réel Euronext Paris

Bnp paribas act.a : "acheter des bancaires renforce la sensibilité à la hausse du marché"

jeudi 9 septembre 2010 à 14h02

(BFM Bourse) - Si les volumes d'échanges demeurent modestes sur les marchés actions, preuve d'une aversion au risque toujours marquée, certains investisseurs affichent en revanche leurs convictions optimistes. Gregory Moore, gérant chez Montségur Finance, nous explique pourquoi il est intéressant aujourd'hui d'acheter des actions, et lesquelles ont sa préférence.

Tradingsat.com : Pourquoi avez-vous procédé à des achats sur Bull et Société Générale le mois dernier ?

Gregory Moore : Bull est une valeur que l'on suit depuis longtemps, sur laquelle nous nous sommes positionnés à l'origine dans l'optique de l'amélioration des performances opérationnelles du groupe et de la vente de ses actifs déficitaires. La relative faiblesse de la valorisation constitue aussi depuis longtemps un argument en faveur du titre, au regard de l'importance de la trésorerie notamment. Le récent renforcement de notre ligne sur Bull marque notre confiance dans la direction prise par le groupe après les récents changements à sa tête et dans son actionnariat, suite à l'intégration de la société Amesys.

Tradingsat.com : La démission de Didier Lamouche ne vous inquiète donc pas.

Gregory Moore : Pas du tout. Après la transformation de l'entreprise opérée et réussie par Didier Lamouche, l'arrivée de dirigeants à forte culture de rentabilité va dans le bon sens. Qui plus est, le nouveau management a pris 20% du capital de Bull, ce qui constitue à nos yeux un signal très positif de l'implication des dirigeants. Le regain de faiblesse du cours de Bourse de Bull au mois d'août a donc constitué une opportunité que nous avons mise à profit.

Tradingsat.com : Quelles sont vos motivations concernant Société Générale ?

Gregory Moore : Nous étions totalement absent du secteur bancaire il y a un mois et demi. Nous n'y avions plus touché depuis la crise financière consécutive à la faillite de Lehman Brothers, considérant que les banques devaient faire le ménage dans leur bilan. Nous sommes dans un premier temps revenus sur BNP Paribas via le fonds Montségur Perspectives, et avons ensuite reconstitué une ligne de Societe Generale dans Montségur Opportunités il y a un mois. L'assouplissement des normes de Bâle III a été l'élément déclencheur du changement de notre sentiment sur le secteur.

Tradingsat.com : C'est un investissement de court ou de moyen/long terme ?

Gregory Moore : Davantage de court terme, c'est-à-dire que l'on n'hésitera pas à prendre nos bénéfices si le titre retrouve rapidement les 60 euros. Les mouvements sur les banques sont devenus très rapides. Le marché des banques est quasiment devenu un marché de trading. Acheter des valeurs bancaires permet de renforcer la sensibilité du portefeuille à la hausse du marché.

Tradingsat.com : Ce qui veut dire que vous êtes optimiste sur l'évolution du marché actions.

Gregory Moore : Effectivement. Nous sommes investis à 100%. Nos relations avec les entreprises nous envoient des signaux dans l'ensemble très positifs. Preuve en est, elles ont presque toutes surpris favorablement lors de la publication des résultats semestriels. S'ajoute à cela une relative amélioration du sentiment sur le front macroéconomique, avec les derniers chiffres un peu meilleurs que prévu de l'emploi américain, et de l'ISM manufacturier. Sans oublier que la valorisation en Bourse des sociétés reste assez faible. Autant d'éléments qui plaident pour une poursuite du rebond.

Tradingsat.com : Les investisseurs semblent préférer le marché obligataire. On parle même de bulle.

Gregory Moore : Notre fonds Montségur Défensif, qui peut détenir jusqu'à 70% de produits de taux, a profité du mouvement. Mais nous avons progressivement vendu nos positions. L'engouement est aujourd'hui devenu irrationnel. Les taux à court terme des Etat sont à des niveaux de faiblesse historiques, alors qu'une action comme Vivendi, dont la notation n'est pas spéculative, rapporte quasiment 8% !

Tradingsat.com : Quelle est la stratégie de gestion du fonds Montségur Opportunités ?

Gregory Moore : A l'origine, c'est un fonds investi sur les actions susceptibles de faire l'objet d'opérations financières - OPA, retraits de la cote – ou de bénéficier d'une dynamique de retournement. On peut ranger dans la première catégorie des titres comme Ales Group ou Euler Hermes. Dans la deuxième, on trouvera Alcatel-lucent, Alstom, ou Groupe Eurotunnel, pour ne citer que nos plus grosses lignes. Le fonds était essentiellement positionné sur des petites et moyennes valeurs à sa création. Il a depuis évolué sur des valeurs plus liquides, si bien que l'on a aujourd'hui en portefeuille plusieurs valeurs du CAC 40, telles qu'Alstom, Edf, ou Peugeot.

Tradingsat.com : Qu'espérez vous sur Alcatel et Eurotunnel ?

Gregory Moore : Ce sont deux valeurs typiques de retournement. Ben Verwaayen et Philippe Camus, sont arrivés en 2008 à la tête d'Alcatel avec un plan d'actions visant à renouer avec l'équilibre opérationnel. Cela prend du temps, mais les premières améliorations commencent à se faire sentir. Eurotunnel revient d'encore plus loin. Après avoir enrichi les banquiers pendant de nombreuses années, c'est un groupe qui regagne enfin de l'argent grâce à une importante restructuration financière. La redistribution aux actionnaires a même débuté via le versement d'un dividende. N'oublions pas non plus qu'Eurotunnel a récemment intégré l'indice CAC Next 20, ce qui en fait un candidat pour entrer au CAC 40.

Tradingsat.com : Un mot sur votre participation dans Archos ?

Gregory Moore : Notre pari sur la démocratisation des tablettes Internet reste valide, même si c'est bien sûr Apple qui en profite le plus. On peut regretter que la puissance commerciale relativement modeste d'Archos ne lui permette pas de tirer pleinement profit de son avance technologique. Nous avons cependant bon espoir que leurs derniers produits permettront de doper le chiffre d'affaires. Les prix d'appel de leurs tablettes sont assez intéressants. Tout le monde n'a pas les moyens de s'offrir un iPad à 500 euros.

Propos recueillis par François Berthon

©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BNP PARIBAS ACT.A en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat