Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BIOM UP SA

BUP - FR0013284080 SRD PEA PEA-PME
0.288 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Biom up sa : En grande difficulté financière, Biom'up n'a plus son destin en mains

mardi 1 octobre 2019 à 15h00
Biom'up reporte l'arrêté de ses comptes trimestriels

(BFM Bourse) - La medtech lyonnaise qui aspire à devenir un acteur majeur du marché des produits hémostatiques reporte à une date ultérieure l'arrêté de ses comptes semestriels afin que le conseil d'administration puisse poursuivre la revue des options à la disposition de la société.

Biom'up sera-t-elle contrainte à déposer le bilan ? "Compte tenu de l'incertitude sur l'obtention de nouvelles sources de financement et sur les conséquences du non-respect de l'engagement minimum de trésorerie vis-à-vis d'Athyrium [son principal créancier, NDLR], les comptes semestriels ne pourront pas être arrêtés par le conseil d'administration en application du principe de continuité d'exploitation qu'une fois que l'une des options actuellement à l'étude se sera matérialisée" indique le communiqué publié lundi après Bourse par Biom'up.

Bientôt à court de trésorerie au rythme actuel de dépenses -après avoir pourtant levé plus de 100 millions d'euros depuis 2017- la société lyonnaise de technologies médicales qui vise à devenir un acteur majeur du marché des produits hémostatiques (utilisés lors d'opérations chirurgicales pour maîtriser les saignements) n'est donc pas en mesure de présenter pour l'heure des comptes cohérents avec une poursuite d'exploitation.

Le titre a chuté de plus de 12 euros à 72 centimes en moins de deux ans

En réaction à cette annonce, le titre Biom'up, déjà en souffrance lors des dernières séances (-5,3% puis -5,6% jeudi et vendredi dernier, -1,4% lundi), s'effondre mardi. Vers 14h15, la medtech abandonne 26,9% de sa valeur boursière résiduelle et son action ne s'échange plus qu'à 72,8 centimes d'euro, contre près d'un euro la veille en clôture. Il s'agit d'un plancher historique pour l'action Biom'up, cotée depuis octobre 2017 et qui valait encore plus de 12 euros en janvier 2018. Sa capitalisation actuelle représente encore une dizaine de millions d'euros.

Depuis, malgré un bond de ses revenus à 1,5 million d'euros au premier semestre 2019 (contre 1,4 million non-audité annoncé début juillet, NDLR), en hausse de plus de 150% sur un an, et même à 2,5 millions d'euros (estimé) au 30 septembre 2019, en ligne avec l’objectif de chiffre d’affaires annoncé sur l’ensemble de l’exercice (entre 4 et 4,5 millions d'euros), le niveau de trésorerie n'a cessé de se dégrader pour se réduire, au 30 juin dernier, à 8,5 millions d'euros, contre 30,6 millions à fin décembre 2018.

Lors de sa publication semestrielle de début juillet dernier, la société lyonnaise estimait que "d'importantes ressources financières resteront nécessaires pour couvrir les activités d’exploitation et d’investissement du fait d’une insuffisance de trésorerie estimée à compter du mois de septembre 2019". En août, l'échéance avait été repoussée de deux mois, grâce à l'émission d'une troisième tranche de son emprunt obligataire (d'un montant maximal de 35 millions) auprès du fonds américain Athyrium.

Une trésorerie qui fond comme peau de chagrin

Malgré ce nouveau tirage, à fin septembre le niveau de trésorerie consolidée (non-auditée) s'était encore réduit à 4,5 millions d'euros. À ce jour, Biom'up a émis pour 33 millions d'euros d’obligations dans le cadre de cet accord. Ne demeure plus que la possibilité d'un solde de 2 millions d'euros, qui demeure soumise à l’accord d’Athyrium.

En cas de non-respect du ratio minimum de liquidité auquel Biom'up s'est engagé -il s'agit de maintenir un montant minimum de trésorerie disponible égal à deux millions d'euros jusqu'au 10 août 2020 puis à huit millions d'euros entre cette date et la fin du contrat- le taux d’intérêt applicable aux obligations souscrites par Athyrium serait augmenté de 10 à 13%. Surtout, le fonds aurait la faculté de demander l'exigibilité immédiate de l’ensemble des sommes dues au titre de l'emprunt.

Autrement dit, en l'absence de nouveaux fonds, la medtech lyonnaise qui vise une part de marché de 15% aux Etats-Unis et dans les principaux pays européens à horizon 2022, où les marchés déjà établis représentent une opportunité de 1,2 milliard d'euros, n'a plus vraiment son destin entre ses mains.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BIOM UP SA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat