Bourse > Axa > Axa : Deutsche Bank vend Abbey Life à Phoenix, un premier bol d'air
AXAAXA CS - FR0000120628CS - FR0000120628
24.560 € -1.31 % Temps réel Euronext Paris
24.785 €Ouverture : -0.91 %Perf Ouverture : 24.950 €+ Haut : 24.330 €+ Bas :
24.885 €Clôture veille : 7 674 440Volume : +0.32 %Capi échangé : 59 632 M€Capi. :

Axa : Deutsche Bank vend Abbey Life à Phoenix, un premier bol d'air

tradingsat

par Noor Zainab Hussain et Arno Schuetze

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a annoncé mercredi la vente à Phoenix Group Holdings de l'assureur-vie britannique Abbey Life Insurance, une nouvelle étape de son plan de cessions d'actifs non stratégiques et de réduction du bilan censée à la fois rassurer des investisseurs anxieux et satisfaire des autorités réglementaires de plus en plus exigeantes.

Phoenix, premier gérant britannique de fonds d'assurance-vie fermés à de nouveaux entrants, versera 935 millions de livres (1,1 milliard d'euros) en numéraire pour cette société qui gère 10 milliards de livres d'actifs et compte 735.000 souscripteurs.

Deutsche Bank a précisé que l'opération se traduirait pour elle par une perte avant impôt de l'ordre de 800 millions d'euros, en raison essentiellement de provisions pour dépréciation de la survaleur et d'actifs immatériels.

Mais elle aura également pour effet d'augmenter son ratio de fonds propres de 10 points de base, l'une des rares bonnes nouvelles annoncées ces derniers temps par la première banque allemande.

Le marché ne s'y est d'ailleurs pas trompé puisque l'action Deutsche Bank gagnait 2,52% à 10,8160 euros vers 8h45 GMT, la plus forte de l'indice EuroStoxx 50, alors que l'indice sectoriel européen progressait de 1,16%.

L'action Deutsche Bank avait touché un plus bas historique mardi en raison des craintes suscitées par la santé de Deutsche Bank en particulier et du secteur bancaire allemand en général. Elle avait ainsi porté à plus de 50% sa baisse depuis le début de l'année.

Le groupe avait démenti lundi des informations de presse selon lesquelles il avait sollicité l'aide de Berlin face au département de la Justice (DoJ) américain, qui menace de lui infliger une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros).

John Cryan, le président du directoire, a personnellement démenti ces informations dans un entretien publié mercredi par le grand quotidien Bild et il a exclu, comme la banque l'avait fait aussi lundi, toute idée d'augmenter le capital.

Un environnement de taux ultra-bas, et en particulier la baisse des taux qui a suivi le Brexit, affecte lourdement les rendements des sociétés qui gèrent des fonds d'assurance-vie fermés.

Phoenix, qui a racheté en mai à Axa sa filiale britannique de placements et de produits de retraite pour 375 millions de livres, a dit qu'il procèderait à une augmentation de capital de 735 millions de livres et tirerait 250 millions de livres sur une nouvelle facilité bancaire pour financer l'opération.

L'assureur britannique s'est engagée dans une stratégie de croissance externe censée générer des économies d'échelles.

La première banque allemande s'était résolue en octobre dernier à céder Abbey Life, acheté en 2007 pour 977 millions de livres, et avait reçu des manifestations d'intérêt de Phoenix mais aussi d'autres prétendants potentiels parmi lesquels Admin Re, filiale de Swiss Re, et Legal & General Group, selon plusieurs sources.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI