Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ARTMARKET COM

PRC - FR0000074783 SRD PEA PEA-PME
9.110 € +3.88 % Temps réel Euronext Paris

Artmarket com : Surfant sur la frénésie autour des NFT, l'action ArtMarket multipliée par 4 en 10 jours

lundi 15 novembre 2021 à 12h42
Artmarket.com veut surfer sur les NFT

(BFM Bourse) - Le spécialiste de la cotation du marché de l'art ArtMarket.com se dit parfaitement positionné pour générer "d'énormes revenus" grâce à sa place de marché dédiée aux NFT, ces jetons numériques à caractère unique. Le cours de son titre affiche plus de 300% de hausse sur les 10 dernières séances.

Vingt ans après la bulle Internet, une nouvelle avancée technologique pourrait-elle en engendrer une nouvelle sur les marchés? Les similitudes entre l'ère "dotcom" et celle de la blockchain, des NFT et autres "métavers" dans laquelle nous sommes en train d'entrer sont en tout cas criantes, tant en termes de courbe d'adoption (cryptomonnaies versus internet) que d'enthousiasme frénétique entourant les sociétés liées au secteur. Certaines d'entre elles voient ainsi leur valorisation être multipliée par 5, 10 ou plus en l'espace de quelques jours. C'est notamment le cas de Crypto-Blockchain Industries, la nouvelle société de Frédéric Chesnais (principal actionnaire d'Atari) qui se présente comme le "premier acteur dédié à la technologie blockchain coté en France", et dont l'action affichait une hausse de +3.200% (soit x33) en dix jours ce vendredi.

C'est également le cas d'ArtMarket.com, dont la séquence haussière est à peine moins impressionnante: +13,4%, +7,2%, +12,7%, +10,6%, +54,4% et encore une flambée de 73,8% à 21,9 euros ce lundi à 11h10. Sur les six dernières séances et demi, le titre du spécialiste de la cotation du marché de l'art a ainsi été multiplié par plus de 4. Cette hausse exponentielle ramène le titre à un pic depuis juin 2017.

Celle-ci intervient donc en réaction à l'annonce du lancement par le groupe d'une plateforme dédiée aux NFT, baptisée "artprice-nft.com". "Artprice by Artmarket's Metaverse sera une destination immersive pour les collectionneurs et les amateurs d'art numérique, basée sur une sélection rigoureuse de NFT et offrant l'expérience et les garanties nécessaires à ce type d'écosystème, où Artprice et son actionnaire de référence, Groupe Serveur, sont des pionniers clairvoyants depuis 1987" peut-on lire dans le communiqué du groupe publié mardi dernier. Le même jour, Artmarket.com avait fait part d'une croissance de 14% de ses revenus (sur un an) au 3e trimestre 2021, à 1,97 million d'euros.

"Nombreuses offres spontanées de partenariats, de fusions, d'acquisitions"

"Il est possible que la marketplace NFT d'Artprice by Artmarket puisse réaliser dans le futur un chiffre d'affaires de plusieurs dizaines de millions d'euros justifiant une capitalisation en ligne avec celles d'acteurs blockchain récemment cotés comme Crypto Blockchain Industries (CBI)" avançait le groupe dans cette même publication - à ce stade, la valorisation d'Artmarket.com est inférieure à 130 millions d'euros, contre plus d'1,5 milliards pour Crypto Blochain Industries (encore en hausse de 20%) ce lundi peu avant 12h.

"Depuis leur création en 1987, Artprice et Groupe Serveur possèdent une forte légitimité dans la connaissance de la cyberculture et celle du marché de l'art, en contribuant pleinement à leur essor par la validation de leur postulat initial, à savoir la dématérialisation et la transparence de ce marché de l'art historique" explique le PDG et fondateur d'Artmarket.com Thierry Ehrmann.

"Depuis près d'un an, Artprice by Artmarket fait l'objet de nombreuses offres spontanées de partenariats, de fusions, d'acquisitions (partielles ou complètes) à la lumière du marché émergent et considérable des NFT. (...) Naturellement, les marchands de NFT recherchent une crédibilité supplémentaire et une logique de création de valeur spécifique au marché de l'art en ligne. Et, bien sûr, ils veulent trouver des artistes déjà identifiés par leurs performances sur le marché ainsi que des acheteurs et des vendeurs crédibles et financièrement solides. (...) En synthèse, ils recherchent dans leurs demandes, à tout prix la caution légitime d'Artprice en tant que leader mondial de l'information sur le marché avec ses 5,4 millions de membres et sa marketplace créée en 2005 avec désormais plus de 72.000 œuvres en ligne en temps réel et 765.000 artistes" développe Thierry Ehrmann.

2% du marché de l'art

Début octobre, le groupe avait dressé le constat que les NFT représentent 2% du marché de l'art mondial en 2021 dans son rapport annuel. Mi-octobre, l'une des maisons de ventes aux enchères les plus influentes au monde, Sotheby's, avait également annoncé l'ouverture d'une plateforme, "Sotheby's Metaverse", destinée aux NFT.

L'art numérique doit de fait être désormais considéré "comme un courant créateur de grandes valeurs" selon Artprice. "La vente de la première œuvre digitale chez Christie's a eu l'effet d'un véritable séisme en propulsant Beeple (alias Mike Winkelmann), inconnu aux profanes de l'art numérique, sur la troisième marche du podium des artistes vivants, après Jeff Koons et David Hockney" pointe le groupe - l'œuvre de l'artiste, "Everydays: The first 5000 Days", un fichier numérique au format JPEG, avait été pour rappel emporté au prix exorbitant de 69,3 millions de dollars le 11 mars dernier.

À noter qu'Artmarket.com (ex Artprice.com) avait été la première "Dot Com Company" à s'introduire sur le "Nouveau Marché parisien" le 11 janvier 2000. "De mémoire d'investisseur, on a rarement vu ça : certains analystes ont assisté à la réunion d'introduction de Artprice.com debout, en dehors de la salle" écrivait alors le journaliste Nicolas Umiastowski. Cette introduction, soutenue par Bernard Arnault via son fonds dédié au net "Europ@web", avait été un immense succès populaire puisque près de 100.000 investisseurs particuliers avaient souscrit à l'opération. Fin janvier 2000, le titre se négociait ainsi plus de 50 euros.

Un record absolu avait ensuite été atteint par le titre en janvier 2012 (là aussi à l'issue d'un rallye exceptionnel) à la suite du lancement de son service d'enchères en ligne, après être devenu "opérateur de courtage aux enchères réalisées à distance par voie électronique" grâce à la loi n° 2011-850 du 20 juillet 2011. "Les enchères montent en masse. C'est un autre monde qui s'ouvre à nous" déclarait alors le président Thierry Ehrmann. Si le groupe a toujours su donner envie aux investisseurs de "payer pour voir" une éventuelle révolution sur le marché de l'art dont il pourrait tirer profit, il n'a jamais été à la hauteur de ces promesses pour l'instant au niveau de la Bourse.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ARTMARKET COM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.20 % vs +40.91 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat