Bourse > Arkema > Arkema : Arkema table sur une hausse de 30% de son ebitda en 2011
ARKEMAARKEMA AKE - FR0010313833AKE - FR0010313833
97.400 € -0.59 % Temps réel Euronext Paris
98.180 €Ouverture : -0.79 %Perf Ouverture : 98.960 €+ Haut : 97.190 €+ Bas :
97.980 €Clôture veille : 198 460Volume : +0.26 %Capi échangé : 7 375 M€Capi. :

Arkema : Arkema table sur une hausse de 30% de son ebitda en 2011

tradingsat

par Cyril Altmeyer et Caroline Jacobs

PARIS (Reuters) - Arkema a annoncé mardi prévoir pour 2011 une hausse de l'ordre de 30% de son Ebitda, qui a inscrit un nouveau record au deuxième trimestre à la faveur du repositionnement du groupe sur des marchés à forte croissance comme le photovoltaïque et la nutrition animale.

L'action du numéro un français de la chimie, qui a ouvert en nette hausse, s'est rapidement retournée en baisse, reculant de 1,25% à 65,45 euros vers 9h50, surperformant d'autres noms de la chimie comme l'allemand Lanxess et le suisse Syngenta. Le titre prend 21,2% cette année après une envolée de 107% en 2010.

Arkema a dégagé au premier trimestre un Ebitda de 320 millions d'euros - contre un objectif similaire au record de 287 millions du premier trimestre - en hausse de 33% sur un an, donnant une marge de 18,0%, en hausse de trois points, grâce à la chimie industrielle et les produits de performance.

Le groupe, scindé de Total en 2006, s'est redit confiant dans sa capacité à s'adapter aux variations des prix des matières premières et d'énergie.

Patrick Lambert, analyste chez Société générale, met en avant l'augmentation séquentielle de l'Ebitda, alors que les deux premiers trimestres sont en général à peu près équivalents.

"Ils démontrent qu'ils ont tout ce qu'il faut : pricing, hausse des volumes. Leurs niches leur permettent de croître plus vite que le secteur", a-t-il souligné. "C'est la démonstration d'une stratégie : on passe de restructuration à croissance et cela commence déjà à délivrer en 2011."

Arkema, dont les produits sont utilisés notamment dans l'automobile, l'électronique et l'industrie alimentaire, a amélioré de 55% son bénéfice net part du groupe au deuxième trimestre à 184 millions d'euros, tandis que son chiffre d'affaires a augmenté de 10,5% à 1.773 millions.

Les analystes attendaient en moyenne un Ebitda de 305 millions d'euros, un bénéfice net de 159 millions et un chiffre d'affaires de 1.791 millions.

Le belge Solvay, en passe de racheter le français Rhodia, a confirmé la semaine dernière prévoir une hausse de ses bénéfices en 2011, et a souligné que les hausses de prix et de volumes avaient contrebalancé l'augmentation des coûts de l'énergie.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI