Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ALSTOM

ALO - FR0010220475 SRD PEA PEA-PME
16.745 € +3.33 % Temps réel Euronext Paris

Alstom : L'elysée prépare la fusion avec areva, "cadeau" pour bouygues

mercredi 14 mai 2008 à 13h25
BFM Bourse

(BFM Bourse) - « La balle est dans le camp du gouvernement », déclarait récemment, Patrick Kron, le PDG d'Alstom, dans un entretien au Journal des Finances, à propos d'une possible fusion avec Areva.

Or justement, d'après l'édition de mercredi du Canard Enchaîne, le dossier de la privatisation d'Areva a été rouvert « à la demande de l'Elysée, évidemment ». Les ambitions de Bouygues, ami personnel de Nicolas Sarkozy et premier actionnaire d'Alstom, dans le nucléaire, sont de notoriété publique en effet. Le projet avait toutefois été mis en sourdine en septembre dernier, avec les premières conclusions des conseils mandatés par l'Etat, McKinsey et HSBC, relativement pessimistes sur les bienfaits potentiels d'un mariage entre Alstom et Areva.

D'après le Canard Enchaîné, les spécialistes de l'Elysée et de Bercy auraient cette fois élaboré un montage financier prévoyant la fusion d'Areva et d'Alstom à travers une holding de tête dont Bouygues contrôlerait 35% « et l'Etat, pour sauver les apparences, 18%, le reste étant placé en Bourse ». Chose étonnante, Areva et Alstom seraient chacun valorisés au même montant de 20 milliards d'euros.

« Ceci se traduirait par un cadeau implicite de près de 3 milliards d'euros à Bouygues », commentent aujourd'hui les analystes de CM-CIC Securities. En effet, explique le broker, « la part de Bouygues dans l'ensemble représenterait en conséquence 14 milliards d'euros… pour une valeur en Bourse actuel de 7.4 milliards d'euros (35% d'Alstom), plus 9.5 milliards d'euros (35% d'Areva), soit près de 17 milliards d'euros ». CM-CIC Securities y voit donc « un risque politique considérable ». D'ailleurs, le Canard Enchaîné croit savoir que la crainte du scandale susciterait une « opposition feutrée » de François Fillon et de Matignon à « ce joli Meccano en préparation ».

Par ailleurs, pour convaincre Angela Merkel de ne plus s'opposer - Siemens détient 35% de la filiale Areva NV - au projet de fusion Alstom-Areva, l'Elysée aurait trouvé une solution. Elle consisterait à faire vendre à EADS la participation qu'Alcatel-Lucent détient dans Thales.

©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ALSTOM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.00 % vs +15.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat