Bourse > Airbus group > Airbus group : Lutz Bertling quitte Eurocopter, Guillaume Faury y revient
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190 AIR - NL0000235190   SRD PEA PEA-PME
85.200 € +0.38 % Temps réel Euronext Paris
84.710 €Ouverture : +0.58 %Perf Ouverture : 85.570 €+ Haut : 84.350 €+ Bas :
84.880 €Clôture veille : 1 115 600Volume : +0.14 %Capi échangé : 65 985 M€Capi. :

Airbus group : Lutz Bertling quitte Eurocopter, Guillaume Faury y revient

Guillaume Faury succède à Lutz Bertling chez EurocopterGuillaume Faury succède à Lutz Bertling chez Eurocopter

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - EADS a annoncé mardi la démission de Lutz Bertling de la présidence exécutive d'Eurocopter, où il est remplacé par Guillaume Faury, venu de PSA.

L'Allemand Lutz Bertling, 50 ans, qui dirigeait le numéro un mondial des hélicoptères depuis 2006, a été nommé président et chef de l'exploitation à Berlin de Bombardier Transport, division du constructeur canadien d'avions et de trains.

Pour Guillaume Faury, 45 ans, c'est un retour aux sources puisqu'il a passé dix ans chez Eurocopter, jusqu'en 2008, avant d'entrer chez PSA dont il était membre du directoire et vice-président exécutif pour la recherche & développement.

Il occupait ce même poste lorsqu'il avait quitté Eurocopter, où il siégeait au comité exécutif. Il avait démarré sa carrière à la Direction générale de l'armement (DGA).

Son départ de PSA coïncide avec celui d'un autre membre du directoire du constructeur automobile en difficulté, Frédéric Saint-Geours.

Lutz Bertling, qui quittera EADS le 30 avril, est de son côté le deuxième dirigeant du groupe à s'en aller depuis l'arrivée de l'Allemand Tom Enders à la présidence exécutive en mai 2012.

EADS avait annoncé en septembre dernier le départ de Stefan Zoller de la présidence de Cassidian, le pôle défense et sécurité du groupe, poussé à quitter son poste à la suite des difficultés de la division et l'abandon du programme de drone Talarion.

Le groupe d'aérospatiale et de défense, dont les deux autres divisions sont Airbus et le pôle spatial Astrium, réunit ses actionnaires le 27 mars pour faire approuver une réorganisation en profondeur de son capital et de sa gouvernance.

EADS aura ensuite les coudées franches pour réinventer une stratégie destinée à succéder à "Vision 2020", qui visait à équilibrer le chiffre d'affaires d'Airbus et ceux des autres divisions. Ce plan semble désormais caduc, en particulier après l'échec de la tentative de fusion d'EADS avec le groupe britannique de défense BAE Systems en octobre.

Eurocopter, deuxième division d'EADS, a affiché un chiffre d'affaires record de 6,3 milliards d'euros en 2012, dont près de la moitié dans la livraison d'appareils et 42% dans les services.

Lutz Bertling a développé Eurocopter dans les pays émergents et dans le secteur pétrolier et gazier qu'il considère comme l'un de ses principaux moteurs de croissance dans les 15 à 20 ans à venir.

Il a également engagé le renouvellement de gamme d'Eurocopter, avec le X4 destiné à succéder à l'hélicoptère civil Dauphin après un premier vol prévu en 2016, et deux autres séries ultérieures, les X6 et X9 dont les positionnements n'ont pas encore été dévoilés.

L'action EADS a clôturé mardi en hausse de 1,47% à 41,115 euros, donnant une capitalisation de 34,1 milliards et portant sa hausse depuis le début de l'année à 39,4%.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...