Bourse > Airbus group > Airbus group : En forte hausse, Daimler a vendu à 27,23 euros
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190 AIR - NL0000235190   SRD PEA PEA-PME
84.860 € -0.02 % Temps réel Euronext Paris
84.710 €Ouverture : +0.18 %Perf Ouverture : 84.980 €+ Haut : 84.350 €+ Bas :
84.880 €Clôture veille : 396 686Volume : +0.05 %Capi échangé : 65 721 M€Capi. :

Airbus group : En forte hausse, Daimler a vendu à 27,23 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'est fait ! Donnant ce matin le résultat de l'opération annoncée cette nuit, Daimler a donc placé 61,1 millions d'actions EADS au prix unitaire de 27,23 euros par action à la banque publique allemande KfW, au consortium d'investisseurs Dedalus et à des investisseurs internationaux. Le prix retenu est celui de la clôture de l'action EADS au terme de la séance du 5 décembre.

Profitant de la levée d'une hypothèque, l'action EADS décolle ce matin de 8% en Bourse de Paris à 29,4 euros.

Le produit de cession, soit 1,7 milliard d'euros environ, augmentera le cash-flow libre du groupe cette année et sera utilisé pour le développement du groupe automobile allemand, qui se recentre ainsi sur son coeur de métier.

'La demande des investisseurs institutionnels a été très forte, et l'offre a été plusieurs fois sursouscrite', indique le groupe industriel allemand.

Après l'opération, Daimler a donc réduit de moitié sa participation dans EADS, à 7,5% à ce jour.

Notons aussi que KfW, qui représente les intérêts de Berlin a, parallèlement, présenté une offre de rachat au même prix de leurs actions EADS aux investisseurs suivants du consortium Dedalus : Allianz, Commerzbank, Credit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Landeskreditbank Baden-Württemberg-Förderbank et Süd-Kapitalbeteiligungs-Gesellschaft.

Au final, KfW, devrait donc pointer à plus de 10% du capital à l'issue de cette opération. Puis EADS mènera un rachat d'actions, ce qui devrait reluer les actionnaires qui garderont leurs titres, comme KfW.

Chez Société Générale ce matin, on commente ainsi l'annonce : au final, les Etats français et allemands détiendront chacun 12% du capital et l'Espagne 4% environ. 'A terme, le flottant d'EADS passera donc de 49 à plus de 70%', indiquent les analystes, qui estiment que d'un point de vue capitalistique comme de celui de la gouvernance, EADS devient une société 'normale'.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...