Bourse > Airbus group > Airbus group : Airbus annule une commande de six A380 passée par Skymark
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
75.000 € +1.23 % Temps réel Euronext Paris
72.600 €Ouverture : +3.31 %Perf Ouverture : 75.780 €+ Haut : 72.600 €+ Bas :
74.090 €Clôture veille : 2 791 830Volume : +0.36 %Capi échangé : 57 968 M€Capi. :

Airbus group : Airbus annule une commande de six A380 passée par Skymark

Airbus annule une commande de six A380 passée par SkymarkAirbus annule une commande de six A380 passée par Skymark

PARIS/TOKYO (Reuters) - Airbus a confirmé mardi l'annulation d'une commande de six A380 passée par Skymark, la compagnie japonaise n'étant pas en mesure de la financer.

Le directeur général de Skymark, Shinichi Nishibuko, avait auparavant annoncé la résiliation de cette commande et expliqué que l'avionneur européen avait refusé de revenir sur le contrat de 2011 et notamment de réduire le nombre d'appareils commandés ou de les remplacer par de plus petits avions.

"Nous n'avons pas eu la chance de nous rencontrer et d'avoir une discussion officielle", a déclaré Shinichi Nishibuko.

Le groupe britannique Rolls-Royce, qui devait fournir les réacteurs et assurer leur maintenance, a par ailleurs annoncé que ce contrat représentait 0,5% de son carnet de commandes et que son annulation se traduirait par un manque à gagner de 351 millions de livres.

Cette résiliation est un revers pour Airbus, qui tente de prendre pied sur le marché japonais après avoir décroché sa première commande de Japan Airlines (JAL) l'année dernière. JAL a commandé plus de 30 A3350.

Skymark, qui veut se faire une place entre ANA Holdings et JAL, destinait les six A380 à des vols internationaux à bas tarifs et en classe affaires uniquement.

Dans un communiqué, l'avionneur européen dit avoir pris bonne note des intentions de Skymark et se réserver la possibilité de faire valoir ses droits et recours.

Shinichi Nishikubo a dit chercher à négocier avec l'avionneur européen le montant des frais d'annulation, mais que ce dernier a refusé de renégocier les termes du contrat.

Il s'attend donc à ce que les 26 milliards de yens (190 millions d'euros) déjà versés ne soient pas récupérés.

(Chris Gallagher, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...