Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIR FRANCE-KLM

AF - FR0000031122 SRD PEA PEA-PME
5.628 € +0.90 % Temps réel Euronext Paris

Air france-klm : Alors que la compagnie creuse ses pertes, Air France résiste en Bourse

mardi 5 janvier 2021 à 14h06
Fin d'année 2020 compliquée pour la compagnie française

(BFM Bourse) - La Tribune rapporte que la filiale française devrait dévoiler une perte d'exploitation de 3,6 milliards d'euros sur l'ensemble de l'exercice 2020, contre 2,4 milliards sur les neuf premiers mois. Un creusement des pertes anticipé par les analystes, qui expliquent que les titres des compagnies aériennes réagissent plus au sentiment macroéconomique global.

L'annonce d'un nouveau confinement national au Royaume-Uni -annoncé lundi soir par Boris Johnson- a fait tanguer les compagnies aériennes mardi matin en Bourse. Après un rebond en fin d'année dernière grâce aux espoirs nés des vaccins, puis des premières campagnes de vaccination, ce secteur largement affecté en 2020 (le titre Air France - KLM a par exemple lâché 48,5% l'an dernier) continue de fluctuer au gré des perspectives macroéconomiques, comme l'explique Daniel Roeska, analyste chez Bernstein en charge du secteur. "Globalement, je confirme que la plupart des actions des compagnies aériennes européennes se négocient davantage sur la base de sentiments vis-à-vis des nouvelles macroéconomiques (vaccins, interdictions de voyage, etc.) que sur des caractéristiques propres aux compagnies aériennes à l'heure actuelle".

La réaction du titre Air France - KLM aux informations rapportées par La Tribune ce mardi matin semblent confirmer cette assertion. De fait, alors que le journal économique rapporte que la filiale française de la compagnie aérienne "fera apparaître une perte d'exploitation de 3,6 milliards d'euros pour Air France" sur l'ensemble de l'année 2020 (contre 2,4 milliards sur les neuf premiers mois, ce qui signifie que la compagnie française a largement creusé ses pertes sur le dernier trimestre), le titre n'a pas réagi. Il est même repassé en territoire positif vers 11h après avoir ouvert en repli de près de 4% en réaction aux nouvelles restrictions au Royaume-Uni, avant de revenir légèrement dans le rouge à la mi-journée (-0,97% à 4,92 euros vers 13h).

Outre la perte d'exploitation de 3,6 milliards d'euros sur l'année pour la filiale française du groupe franco-néerlandais, La Tribune indique également qu'Air France "ne s'attend pas à une reprise avant l'été prochain et prévoit une offre en sièges inférieure de 40% à celle de 2019" [d'ici là, NDLR]. La compagnie française anticipe par ailleurs une perte d'exploitation de deux milliards d'euros en 2021, toujours selon les informations du quotidien, que les représentants d'Air France n'ont pas souhaité commenter.

Pas de surprise pour le marché

Pas de quoi affoler les analystes dont les prévisions laissaient transparaître une fin d'année compliquée. "Pour 2020, le consensus et moi-même attendons effectivement une dégradation des résultats au quatrième trimestre. Il nous manque le niveau de perte de KLM mais le montant pour le groupe ne semble pas très éloigné des attentes" estime Yan Derocles. Responsable de l'analyse de l'ensemble du secteur aérien chez Kepler Chevreux, Ruxandra Haradau-Döser précise en effet que le consensus Reuters prévoit une perte d'exploitation de 4,9 milliards en 2020 (et de 1,7 milliards en 2021)". Sachant que les pertes d'Air France ont représenté 70,5% du total de celles du groupe sur les neuf premiers mois de l'année, et en extrapolant sur l'ensemble de l'exercice, le consensus établi par Reuters indiquerait environ 3,45 milliards de perte d'exploitation pour la seule compagnie française en 2020.

"Si les résultats du quatrième trimestre seront certainement faibles, cela ne devrait pas être une surprise pour le marché" corrobore néanmoins Ruxandra Haradau-Döser, qui juge également que "les cours sont actuellement davantage influencés par les perspectives pour l'été 2021". Yan Derocles juge en revanche le consensus un peu trop optimiste pour l'exercice en cours. Il indique miser sur une perte opérationnelle de 2,5 milliards d'euros pour Air France en 2021, quand le consensus établi par Factset, proche de celui de Reuters, s'établit à 1,6 milliard d'euros.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIR FRANCE-KLM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+322.30 % vs +16.53 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat