Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Un troisième trimestre faiblard sur le front des introductions en Bourse, en particulier en France

dimanche 29 septembre 2019 à 12h00
Le nombre des entrées en Bourse a décliné de 24% au 3e trimestre

(BFM Bourse) - Le nombre des introductions en Bourse à l'échelon mondial a diminué d'un quart (-24%) au troisième trimestre 2019, dans un climat géopolitique défavorable, selon l'étude trimestrielle réalisée par EY.

"Au total, 256 introductions en Bourse ont été enregistrées pour un montant de 40,2 milliards de dollars ce qui représente une baisse de 24% en volume et 22% en valeur, par rapport à la même période en 2018", selon ce rapport, qui compte les introductions réalisée sur la période allant du 1er juillet au 12 septembre 2019, ainsi que les opérations dont la clôture a été annoncée pour fin septembre 2019.

"Les investisseurs sont attentistes et de plus en plus frileux dans l'attente de l'évolution de la guerre commerciale et du dénouement du Brexit ", a expliqué Marc Lefèvre, associé EY.

Le maintien de la volatilité sur les marchés, la persistance des incertitudes géopolitiques et la multiplication des zones de risques ont pesé sur les neuf premiers mois de l'année.

"Les émetteurs attendent de meilleures conditions de marchés qu'ils pourraient trouver au dernier trimestre, traditionnellement plus dense", observe Marc Lefèvre.

Le secteur des technologies a été le plus dynamique avec 59 opérations réalisées pour un montant de 11,4 milliards de dollars, suivi du secteur de l'industrie (39 pour 2,7 milliards de dollar), et de la santé (36 pour 6,1 milliards de dollars).

Seules deux entreprises ont été introduites en France depuis le début de l'année, les sociétés Arcure (au premier trimestre) et Groupe Tera (au troisième). Deux petites opérations, ne totalisant qu'un montant de 15 millions d'euros.

L'activité sur le marché parisien devrait toutefois significativement s'intensifier au quatrième trimestre, tandis que les propriétaires de Verallia ont lancé lundi 23 septembre le processus de souscription pour ouvrir le capital du spécialiste des emballages en verre. La fourchette retenue suppose une capitalisation boursière comprise entre 3,1 et 3,5 milliards d'euros, du jamais vu à Paris depuis la cotation d'ALD par sa maison mère Société Générale en 2017.

L'exécutif français a récemment annoncé que les grands investisseurs institutionnels français allaient investir 5 milliards d'euros supplémentaires pendant trois ans, dans des fonds français spécialisés en technologie.

Sur ces cinq milliards, trois seront consacrés à des investissements dirigés vers les entreprises cotées de la tech, pour accélérer la croissance de l'activité boursière dans ce domaine en Europe.

(Avec AFP)

G. B. - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.10 % vs +22.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat