Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

L'incroyable envolée des revenus du courtier sans frais Robinhood

mercredi 31 mars 2021 à 16h40
Le succès de Robinhood pousse le courtier à vouloir entrer en Bourse

(BFM Bourse) - Robinhood Markets a vu l'an dernier ses revenus multipliés par six, atteignant 682 millions de dollars. La société envisage désormais de s'introduire elle-même en Bourse.

Robinhood, créé en 2013, mais qui n'a véritablement proposé son application de trading sans frais qu'à partir de 2015, a vu ses revenus s'envoler l'an dernier grâce à l'afflux des nouveaux boursicoteurs, séduits par son modèle permettant d'investir même de petits montants, et prépare à son tour son entrée en Bourse.

La plate-forme de courtage imaginée par Baiju Bhatt et Vlad Tenev, deux camarades de promo de l'université de Stanford, permet d’investir sur des actions ou d’autres produits financiers cotés sans aucun frais et sans imposer de miser un montant minimum. Une caractéristique particulièrement intéressante pour les petits ordres, sur lesquels les sociétés de courtage pratiquent habituellement des frais dissuasifs.

Schématiquement, la firme gagne de l’argent de trois manières. Premièrement, en plaçant la trésorerie qui est sur le compte de ses clients. Deuxièmement, par ce qu’on appelle le "margin lending", c’est-à-dire avancer aux clients des fonds pour leur permettre d’investir encore plus en hypothéquant les actions qu’ils possèdent déjà. Mais sa principale source de revenus, la plus controversée, consiste à revendre aux fonds qui assurent le rôle de teneurs de marché la possibilité d’exécuter les ordres transmis par ses clients (la firme reçoit un pourcentage du spread entre l'offre et la demande, tandis que les fonds peuvent ainsi bâtir des stratégies à haute fréquence qui ne sont rentables qu'en coordonnant un très grand nombre de transactions à d'infimes écarts de prix sur un court laps de temps).

13 millions d'utilisateurs

Beaucoup de clients préfèrent cependant ne pas regarder sous le capot et se contentent de profiter de la possibilité de trader sans commissions d'aucune sorte. Cette possibilité avait déjà attiré 700.000 personnes, inscrites sur la liste d'attente pour devenir les premiers utilisateurs de l'appli à la veille de son lancement en mars 2015. Depuis, Robinhood n'a fait que croître, signant l'an dernier une série de records.

Pourtant, ce business model n'est pas sans risques, comme l'a montré l'affaire Gamestop. Piégé par les positions massives de ses clients sur une entreprise de distribution de jeux vidéo mal en point, Robinhood voyait sa solidité financière menacée. Le courtier avait alors été contraint de lever des fonds en catastrophe pour éviter de manquer de cash.

Selon Rex Pascual, du site Buyshares.co.za, les revenus tirés du flux d'ordres de Bourse traités par Robinhood ont atteint 682 millions de dollars en 2020, soit un bond de 514% par rapport aux 111 millions enregistrés l'année précédente. Parallèlement, la base d'utilisateurs s'est accrue de 3 millions pour totaliser 13 millions de comptes.

Le 23 mars, la firme a annoncé avoir confidentiellement déposé auprès du gendarme américain des marchés, la Securities and Exchange Commission (SEC), le document de base en vue d'un projet d'introduction en Bourse, sous réserve des conditions usuelles. À ce stade, aucun élément n'a filtré mais selon Buyshares, la valorisation potentielle atteindrait déjà 20 milliards de dollars.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+320.10 % vs +25.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat