Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Quand les investisseurs se trompent de Zoom en Bourse

dimanche 29 mars 2020 à 07h30
Erreur d'identité à Wall Street

(BFM Bourse) - Le gendarme financier américain a suspendu la cotation du titre Zoom Technologies -une petite société chinoise de télécommunications- jeudi car les investisseurs le confondaient avec celui de Zoom Video Communications, un groupe services de téléconférence qui connaît une croissance spectaculaire depuis le début de la pandémie.

Erreur sur la personne. La Securities and Exchange Commission (SEC) a dû intervenir jeudi pour éclaircir une confusion. Le gendarme des marchés américains a suspendu la cotation de Zoom Technologies, un petit groupe télécom basé à Pékin, que les investisseurs confondaient avec Zoom, l'entreprise californienne de services de vidéoconférences qui enregistre une croissance impressionnante depuis le début de la pandémie avec l'essor contraint et massif du télétravail.

La SEC a donc déclaré qu'elle interrompait jusqu'au 8 avril la négociation des actions du groupe chinois, qui répond au code mnémonique (ou "ticker") ZOOM, s'inquiétant de la confusion "avec un émetteur coté au Nasdaq et portant portant un nom similaire, fournissant des services de communication, qui a vu le cours de ses actions augmenter depuis le début de la pandémie de Covid-19 en cours".

L'application de vidéoconférence de la Silicon Valley, Zoom Video Communication, qui a été introduite en bourse en avril 2019 sous le "ticker" ZM, voit sa popularité exploser alors que plus de deux milliards de personnes à travers le monde sont désormais confinées chez eux, dont la quasi-totalité de l'Europe, la Californie ou l'État de New York.

Le cours de Zoom a plus que doublé depuis le début de l'année (+120% vendredi peu avant 17h, alors que le titre prend encore 6%). Valorisé 15,9 milliards de dollars à l'issue de sa première séance à Wall Street le 18 avril dernier, le groupe voit sa capitalisation boursière grimper à 41,9 milliards de dollars.

D'un autre côté, même si le titre Zoom Technologies a décuplé depuis le début de l'année, sa valorisation boursière reste infiniment plus modeste, à 31,3 millions de dollars.

La SEC a précisé que la société chinoise avait également été suspendue de cotation parce qu'elle n'a pas publié d'informations financières depuis 2015, ce qui soulève des questions sur la réalité de son activité... La SEC rappelle donc les investisseurs à la plus grande prudence, les enjoignant à "prendre connaissance de toutes les informations disponibles" avant de réaliser des opérations.

Des confusions plus fréquentes qu'on ne le pense

Si l'événement est cocasse, cela arrive toutefois plus régulièrement qu'on ne peut le penser, notamment à l'occasions d'introductions en Bourse. Ce fut notamment le cas pour celle de Snapchat (ticker SNAP), que les investisseurs avaient alors confondu avec Snap Interactive (ticker STVI), une société qui exploite des applications de rencontres et dont le cours avait flambé dans des volumes impressionnants. Avant l'application au fantôme, ce genre de couac s'était également produit lors de l'IPO de Twitter (code TWTR), confondu avec Tweeter Home Entertainment Group (TWTRQ), un penny-stock qui avait pris... 679% en une séance.

On peut également citer l'exemple de l'annonce de l'acquisition par Google du fabricant de thermostats connectés Nest Labs pour 3,2 milliards de dollars. Les investisseurs s'étaient rués sur les actions du groupe Nestor au "ticker" correspondant ("NEST" donc, un autre penny-stock qui avait connu une poussée de fièvre) ...quand bien même le groupe racheté par le géant californien n'était même pas coté !

Selon une étude relatée en 2019 dans la revue académique Journal of Financial Markets, les investisseurs professionnels sont tout aussi susceptibles que les particuliers d'acheter par erreur une action en pensant se placer sur une entreprise avec un nom ou un ticker similaire. Les auteurs, Vadim Balashov et Andrei Nikiforov, de l'Université Rutgers–Camden, estiment que ces erreurs représenteraient jusqu'à 5% des transactions sur des entreprises présentant des noms pouvant prêter à confusion.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+309.50 % vs -5.68 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat