Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

PARTENAIRE : Turbo bourse et stratégie de hedging, comment ça marche ?

mercredi 2 juin 2021 à 18h00
Turbos et stratégie de couverture, explication du mécanisme

(BFM Bourse) - Pourquoi et comment utiliser un turbo pour couvrir un portefeuille d’actions ? Découvrez un exemple pratique avec l’indice CAC 40.

L’utilisation du levier, permise par les opérations sur Turbos, peut apporter du dynamisme à la gestion d’un portefeuille boursier. Elle permet également, lorsque le vent tourne sur les marchés, de mettre en place une stratégie de couverture, pour protéger ses actifs. C’est cette dimension de couverture contre la baisse d’un actif en particulier, ou du marché en général, que nous aborderons ici. Le but étant d’en présenter l’intérêt, d’en comprendre le mécanisme en l’illustrant par un exemple concret sur le CAC 40.

Qu’est-ce qu’un Turbo ?

Un Turbo est un produit dérivé coté en Bourse, à effet de levier, qui permet d’amplifier les variations d’un actif financier, comme une action ou un indice, à la hausse comme à la baisse, sans connaître d’impact lié à la valeur temps.

L’effet de levier du Turbo est directement lié à la distance entre le cours du sous-jacent et le niveau de la barrière désactivante (niveau de Knock-Out, ou KO). Plus cette distance est courte, plus l’effet de levier sera important, et plus le produit sera réservé à un investisseur à forte appétence au risque. Dans le cas d’un Turbo classique, le prix d’exercice se confond avec la barrière. Si cette dernière est touchée ou franchie, la perte du capital investi sur le turbo est alors totale.

Pourquoi mettre en place une stratégie de couverture ?

Une bonne gestion du risque est essentielle pour optimiser la performance d'un portefeuille boursier dans la durée. Pour ce faire, l’investisseur a un intérêt fondamental à allier un “money management” à des opérations ponctuelles de couverture. Sur ce dernier point, cette stratégie de couverture (appelée également hedging) permet de protéger une ou plusieurs lignes d’un portefeuille d’actifs, en partie ou totalement, face à un risque tel que le risque de correction boursière. Il existe une panoplie de produits pour mettre en place de telles stratégies.

En particulier, les turbos constituent un outil incontournable pour l’investisseur particulier désireux de couvrir son portefeuille. Ces derniers peuvent en effet être utilisés de manière ponctuelle et temporaire pour faire face à un risque potentiel. Période pendant laquelle les scénarios de marché “favorables” ou “défavorables” au portefeuille sont en quelque sorte “gelés”, c’est-à-dire que leurs conséquences, positives comme négatives, sont neutralisées. Nous allons désormais voir désormais comment utiliser les turbos pour mettre en place une couverture de portefeuille en nous appuyant sur un exemple concret.

Turbos et stratégie de couverture : un exemple pratique sur le CAC 40

Un investisseur, inquiet d’un possible épisode de baisse sur le marché boursier français, souhaite protéger ses actifs. Il décide alors d’identifier la partie de son portefeuille la plus fortement corrélé au CAC 40, baromètre de référence de la place boursière parisienne. Il estime à 10 000 euros son exposition directe au CAC 40, sous forme d’actions et d’ETF. L’objectif de l’investisseur va être, pendant la période visée, d’assurer une stabilité de ses investissements corrélés au CAC 40, même en cas de chute brutale du marché.

Pour ce faire, l’investisseur va choisir un turbo put sur le CAC 40. Avec un CAC 40 à 6 300 points, il faudra envisager une couverture totale. La cotation des indices étant souvent élevée, les émetteurs de turbos utilisent un système de "parité" ou "ratio d'échange" pour déterminer combien de turbos sont nécessaires pour les couvrir. En règle générale, la parité est de 100/1 (100 pour un) pour les indices. Dans le cas présent, l'investisseur devra donc envisager une quantité de (10 000/6 300) x 100/1, soit 159 turbos.

En l’espèce, l’investisseur peut opter pour un Turbo put sur le CAC 40, de parité 100/1, avec une barrière désactivante (KO) à 6 800 points, soit 500 points au-dessus du niveau de l’indice à l’instant t. Son prix* au moment de la transaction est de 5 €, et son effet de levier** de 12.6.

Le Turbo sélectionné va ainsi “geler” les oscillations de son portefeuille de 10 000 euros, tant que le CAC reste sous la barrière désactivante à 6 800 points. La vente du turbo sur décision de l’investisseur, ou bien l’atteinte du KO par le sous-jacent (CAC 40), mettra immédiatement un terme à l’opération de couverture.

Imaginons maintenant que le CAC perde brutalement 800 points, il passe donc à 5 500 points, soit une perte de 12,70%, équivalent à 1 270 euros en capital. Cette perte va être “compensée” par le gain généré grâce à la prise de position sur ce turbo :

Prix* du turbo au départ : 5 euros, soit un “investissement” de 159*5 = 795 € Prix* du turbo suite à la correction du marché : 13 €. L’investisseur en détient toujours 159, soit une valeur totale de 159*13 = 2 067 € Le gain ainsi généré est de 2 067 – 795 = 1 272 €

Cette différence de 2 € entre 1 272 € gagnés avec le turbo et 1 270 € perdus en raison des conditions de marché, s’explique par le fait que nous avons dû arrondir, à l’unité supérieure, le nombre de turbos achetés : 159.

A noter qu’en fonction de son scénario de marché, l’investisseur aurait également pu opter pour un turbo avec un KO plus proche, donc un outil à levier plus fort, qu’il aurait acheté et revendu moins cher.

* le prix d’un turbo put est la différence entre le knock-out et le cours du sous-jacent, le tout ramené à la parité.

** l’effet de levier d’un turbo = (le cours du sous-jacent) / (prix du turbo x parité)

Comment acheter des turbos ?

Listé et réglementé, un Turbo est un produit de Bourse dont la négociation est facilement accessible aux particuliers via un courtier en ligne. Une fois le produit choisi, sur la plateforme IG par exemple, il suffit de sélectionner le niveau de knock-out souhaité dans la liste des turbos proposés ainsi que la quantité de produits souhaitée, avant de procéder à l’achat. Pour la sélection du produit, l’interface proposée permet un choix aussi éclairé que pratique, par sous-jacent, niveau de KO, et effet de levier. A noter enfin que le Turbo24 est un produit de trading qui se distingue, au sein de la famille des Turbos, par une caractéristique originale et précieuse : il peut se traiter, à l’achat comme à la vente, nuit et jour, 24h/24, 5 jours sur 7 ! Cette gamme, disponible chez ce courtier en ligne peut ainsi être traitée en dehors des heures d’ouverture de la Bourse du lundi au vendredi.

En un mot :

Le turbo peut être utilisé par l’investisseur actif désireux de dynamiser ses investissements en Bourse, mais nous avons vu une autre utilisation possible du turbo : la couverture. Utiliser les turbos pour la mise en œuvre d’une stratégie de hedging peut sembler compliqué de prime abord mais la mécanique est en réalité relativement simple. Associée à un “money management” adapté, cette technique peut constituer un allié complémentaire dans la gestion des risques en Bourse. Pour se familiariser avec ce type de technique, l’utilisation de la plate-forme IG avec un compte démonstration peut s’avérer très utile.

Les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec IG. La rédaction de BFM Bourse n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +32.78 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat