Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Veillée d'armes

Morning Briefing : Veillée d'armes

Des investisseurs dans l'attente de la séance de demain, la BCE en ligne de mireDes investisseurs dans l'attente de la séance de demain, la BCE en ligne de mire

(Tradingsat.com) - Indices et parités de change se sont mis en position d’attente avant le grand rendez-vous de la BCE demain. Partout on se met à l’affût sous des seuils psychologiques importants.

Tendance

Le CAC40 est demandé en hausse de 12 points à 4.922 (Calls IGMarkets). Hier, après une tentative de percée vers les 5.000, l’indice a reflué et a signé une baisse de 0.87%, largement imputable à Air Liquide (-5%), après le profit warning de son concurrent allemand Linde.

Rebond technique pour le S&P500 à New York en clôture, avec un gain de 1.07%. On échoue à 1 point du plus haut annuel, à 2.102 points.

Même le Nikkei, qui a clôturé au-dessus des 20.000 hier, a reculé de 0.37% en clôture ce matin à 19.938 points.

Quant à l’Euro-Dollar, il remonte un peu à 1.0606, mais toujours proche des plus bas du printemps derniers.

Catalyseurs

Toujours peu de mouvements à prévoir aujourd’hui, en l’absence de statistiques majeures de nature à faire bouger le marché. Partout, sur les indices et les changes, on s’est placé sur des positions techniques, avec des investisseurs prêts à jouer de nouveaux seuils spécifiques pendant la conférence de presse de la BCE demain à la mi-journée.

Il reste de la pression sur la Banque Centrale, qui va devoir délivrer un message et une actions décisifs, mais en gardant un certain équilibre par rapport à ce que fera la FED le 16 décembre.

Un équilibre complexe, mais de nature à pousser les marchés sur de nouveaux niveaux stratégiques pour la fin de l’année : les 5.000 points sur le CAC40, de nouveaux records pour le S&P500, les 20.000 pour le Nikkei, et un euro-dollar qui pourrait retomber vers 1.04 ou 1.03 avant la fin de la semaine.

Valeurs

Orange

Selon l'agence Reuters, le groupe a mandaté 2 grosses banques d'affaires, BNPParibas et Morgan Stanley, pour étudier la consolidation du marché européen des télécoms.

Valeo

BPIFrance a lancé la vente d'1,7% du capital, soit le solde de sa participation, après en avoir déjà revendu 1.7% fin mai. BPI France était entré en 2009 au capital de Valeo, à l'époque le titre était tournait autour des 15-20 euros, il est désormais à 144… ce qui donne environ 750% de gains ! Bonne opération, sur les 2 opérations de cession, BPI France a revendu ses parts sur les 2 sommets historiques.

Automobile

S&P a abaissé à BBB+ sa note de crédit sur Volkswagen. Selon l'agence l'impact négatif du scandale des moteurs truqués va continuer à peser sur le profil de crédit du groupe sur le long terme. La note dégradée est d’ailleurs assortie d'une perspective négative, donc un nouvel abaissement est envisageable dans les mois à venir.

Néopost

Le spécialiste du traitement du courrier a vraiment du mal, et révise à nouveau à la baisse ses perspectives de ventes annuelles. Le chiffre d’affaires devrait s'afficher désormais en baisse d'1% à taux de change et périmètre constants cette année. En revanche les objectifs de rentabilité sont maintenus grâce aux effets positifs du plan de maitrise des coûts engagé par le groupe. Le titre Néopost perd 45% depuis le début de l'année. Sur ces annonces, Société Générale a décidé d’abaisser sa recommandation d’achat à conserver.

Air Liquide

Crédit Suisse abaisse son conseil de neutre à sous-performance, objectif de cours ajusté à la baisse, de 106 à 100 euros.

Arcelor Mittal

Citigroup dégrade son opinion d’achat à neutre, objectif de cours abaissé à 5 euros.

ABScience

Société Générale passe de vente à achat, objectif 14 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI