Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Sur le fil…

Morning Briefing : Sur le fil…

La remontée du pétrole va aider un peu le marché, aujourd'huiLa remontée du pétrole va aider un peu le marché, aujourd'hui

(Tradingsat.com) - Les cours du pétrole continuent de rythmer les séances de bourse. Après la forte baisse d’hier, les marchés vont tenter de se stabiliser, mais la volatilité des prix du brut rend la tendance très fragile.

Tendance

Le CAC40 est demandé en hausse de 15 points à 4.265, au lendemain d’une baisse de 2,18%.

Les volumes sont restés relativement moyens à 3,5 milliards d'euros, pas mal d'investisseurs sont restés sur la touche, mais forte baisse et forte pression un peu partout, l’indice européen Eurostoxx50 a perdu 2,43%.

Hier Wall Street a limité la casse, avec un recul d’1% pour le SP500, et l’indice Nikkei termine à l’équilibre, -0,11%.

Catalyseurs

Tout tourne encore une fois autour du pétrole, et la pression est encore une fois à la baisse. Hier on a joué aux montagnes russes, avec une brusque correction autour des 34 dollars pour le baril de brut américain, et un redressement progressif ces dernières heures, ce qui a permis à la tendance de s’améliorer un peu à court terme.

En définitive, on est sur les niveaux d’il y a 24 heures, du côté des 36 dollars pour le WTI, et 38 pour le Brent. Mais là aussi on sent des points de fragilité qui vont orienter un marché fébrile, qui va rester dans l’expectative du gros évènement de la journée, la publication des minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la FED ce soir. Les évolutions de l’Euro-Dollar pourraient donc prendre le relais comme catalyseur de tendance demain.

Valeurs

Banques – Pétrole

Nouvelles inquiétudes autour de l'exposition des banques au pétrole, dans une note de l'agence Moody's. Les provisions sur le financement du secteur vont repartir en nette hausse cette année, Moody’s estime que les 19 plus grandes banques européennes sont exposées à hauteur de 270 milliards d'euros. En tête du classement BNP Paribas, 1ère a 34 milliards d’euros, Crédit Agricole 4ème à 25,4 milliards, Société Générale quasiment pareil à 23,5 et BPCE 12 milliards. Malgré tout Moody's estime que les conséquences sur les comptes de ces banques seront à priori limitées.

Air France KLM

L’annonce du départ du PDG Alexandre de Juniac, sans remplaçant désigné pour le moment, risque d’occasionner une ouverture compliquée pour le titre, qui regagne 33% en 6 mois.

Numéricable SFR

Test important à venir sur les capacités d'endettement du groupe, qui va lancer une émission obligataire, en cherchant à lever 2,25 milliards de dollars à 10 ans sur le marché américain de la dette à risque, à haut rendement. Le prix définitif sera fixé aujourd'hui.

Peugeot

Moody's relève la note de crédit à BAa2, perspective stable.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI