Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Morning Briefing : Le pétrole, invité surprise

Morning Briefing : Le pétrole, invité surprise

La forte baisse des cours du brut a destabilisé Wall Street, hier soir.La forte baisse des cours du brut a destabilisé Wall Street, hier soir.

(Tradingsat.com) - Jour J pour la BCE, la FED donne de plus en plus de signe qu'elle va monter ses taux à mi-décembre... Mais la forte baisse du pétrole hier a perturbé le marché, et les cours du brut vont encore influer sur les marchés aujourd'hui.

Tendance

Le CAC 40 est attendu en baisse de 33 points à 4.873 (Calls IGMarkets), après -0.18% hier à 4.905. On sent que la pression est à la baisse clairement sur les marchés.

Hier Wall Street a à nouveau reculé, on continue de jouer au yoyo sur des niveaux assez élevés, à chaque fois des + ou -1% ces derniers jours sur le S&P500. Hier c'était -1.1%, et on redescend à 2.079 points.

L’Asie reste assez calme en attendant, Le Nikkei termine inchangé ce matin à 19.939 points.

L’Euro retombe sous 1.06, à 1.0585.

Catalyseurs

Jour J pour la BCE. On reste dans les anticipations de politique monétaire du moment, avec à la clé l'annonce sans doute d'un relèvement du montant des plans d'aide aux marchés.

D'autant que selon des sources officieuses la Banque Centrale devrait encore abaisser ses prévisions d'inflation à horizon 2017, à 1.6% contre 1.7 précédemment. Ce sont des projections longues, mais cela constitue un indicateur de plus… si la BCE est tentée d’agir davantage, elle le fera. Il va falloir délivrer et doser convenablement le message.

Du côté de la FED, là aussi le message reste cohérent. Janet Yellen hier soir lors d'un discours à l'Economic Club de Washington, a déclaré qu'elle se "réjouirait le jour ou la FED pourra relever ses taux", car "cela témoignera de l'ampleur de la reprise économique américaine"... des taux neutres "sont sans doute en deçà des normes historiques" a-t-elle ajouté.

Le Livre Beige mensuel de la FED a indiqué hier qu'on avait en plus des pressions à la hausse sur les salaires, et que la reprise restait sur un rythme honorable dans toutes les régions clé américaines.

Vendredi on a le rapport américain sur l'emploi, et hier l'enquête mensuelle ADP sur l'emploi privé était très encourageante, 217000 emplois créés sur novembre, le rythme le plus élevé depuis juin. De quoi largement miser sur un bon rapport global vendredi.

Tous les signes sont là pour qu'on reste sur l'idée d'un assouplissement continu de la BCE, et un relèvement progressif des taux américains qui démarrerait le 16 décembre prochain.

L'ingrédient que personne n'attendait est le pétrole, avec une chute très nette des prix du baril, et c'était particulièrement spectaculaire sur le WTI à Wall Street hier.

Cela peut paraitre paradoxal, vu qu'on est à la veille d'une réunion de l'OPEP qui pourrait voir la position de l'Arabie Saoudite légèrement évoluer. Jusque-là, elle était opposée fermement à toute réduction de production pour stabiliser les cours, voulant laisser faire le marché. Mais là on a des signaux clairs qu'il devrait avoir une évolution du discours.

De source officieuse, le Royaume va proposer à l'OPEP une réduction de la production de pétrole... si l'Iran et l'Irak participent au mouvement, ainsi que tous les pays non-OPEP. Mais la pression reste baissière à long terme, et toujours autour de cette ligne de flottaison des 40 dollars.

Car l'ampleur de la production de gaz de schiste américain reste trop importante. Les stocks, déjà au plus haut depuis 80 ans, continuent de grossir, avec une 5ème semaine de hausse consécutive.

Valeurs

BNPParibas

S&P met sous surveillance la note de crédit de la banque, elle reste à A+. Mais petite inconnue mise en lumière par l'agence, la mise en place de nouvelles directives européennes en matière de transfert du risque en cas de recapitalisation. Ce sont les créanciers obligataires qui seront mis en première ligne, désormais. Un aspect technique mais important, même si S&P note tout de même l'importance du matelas de sécurité dont bénéficie la banque.

ABScience

Le groupe a annoncé hier des résultats positifs significatifs pour un patient traité pour une tumeur cérébrale, soigné avec le Mastinib, une des molécules vedettes d'AB Science.

Solvay

Le groupe chimique lance une augmentation de capital, déjà prévue pour l’acquisition de Cytec. Une action nouvelle sera émise pour 4 droits de souscription à des actions Cytec, à 70.83 euros/pièce.

Wendel

La société d’investissement a annoncé un actif net réévalué de 140,30 euros par action au 18 novembre.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...