Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Avec la crise, la Bourse a fait une percée chez les moins de 35 ans

mercredi 7 juillet 2021 à 11h00
Les moins de 35 ans sont de plus en plus nombreux à investir en Bourse

(BFM Bourse) - L'Autorité des marchés financiers se réjouit d'un rajeunissement marqué de la population des détenteurs d'actions depuis deux ans, tout en souhaitant que ces investisseurs plus jeunes inscrivent leurs placement dans une perspective de long terme, sans prendre de risques excessifs.

La tendance au rajeunissement des investisseurs en actions constatée l'an dernier se confirme en ce début d'année 2021. Dès 2019, l’Autorité des marchés financiers (AMF) avait identifié un intérêt émergent d'une partie plus jeune de la population française pour les placements en actions, dans le sillage notamment de la privatisation de la Française des Jeux. La baisse des marchés en mars-avril 2020 a apporté aux indécis l’occasion de se lancer.

L’enquête annuelle menée par Kantar pour le compte de l'AMF confirme cette tendance. Le taux de détention d’actions en direct chez les moins de 35 ans a presque doublé : 4,4% d'entre eux détiennent désormais (étude réalisée en mars 2021) des actions, à comparer à 2,3% seulement en 2019. "C’est un rajeunissement significatif", observe l'AMF.

"L’AMF se réjouit de l’arrivée d’une nouvelle génération d’investisseurs sur les marchés d’actions. Elle souhaite que ces investisseurs plus jeunes s’inscrivent dans une perspective de long terme, sans prises de risques excessives", souligne l'Autorité.

Sur l’ensemble de la population française, toujours en mars 2021, le nombre total de personnes déclarant détenir des actions en direct s'élève à 6,7%, un taux de détention qui reste relativement stable (6,9% en 2019). L’arrivée de nouveaux investisseurs constatée par l’AMF au travers des données de transactions ces 18 derniers mois n’est pas contradictoire avec cette stabilité apparente : "le contexte de fort rebond des marchés a pu conduire certains investisseurs à vendre leurs titres pour extérioriser leurs plus-values", avance le gendarme des marchés.

Les plus aisés surreprésentés

Parallèlement, le taux de détention de placements collectifs en actions tels que des parts de Sicav, ETF ou de Fonds commun de placement (hors unités de compte des contrats d’assurance vie) demeure bas. Il est estimé à 2,1% en mars 2021 (2,2% en 2020, 2,7% en 2018).

Au total, le taux de détention de placements en actions, en comptant aussi bien les investisseurs en direct et ceux détenant des fonds d’actions, est de 7,6% en mars 2021, contre 7,9% en 2020.

La détention d’actions en direct reste fortement corrélée au niveau de revenus et au patrimoine financier. Entre mars 2019 et mars 2021, les plus aisés ont également accru leur détention d’actions en direct. Ainsi, le taux de détention d’actions en direct des personnes bénéficiant de revenus mensuels de plus de 6.000 euros par mois et par foyer est passé de 19,4% à 25,7%.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +31.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat