Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Accusé de violation de brevet, L'Oréal fera appel au Royaume-Uni

Marché : Accusé de violation de brevet, L'Oréal fera appel au Royaume-Uni

PARIS (Reuters) - L'Oréal a l'intention de faire appel d'une décision de la justice britannique favorable à une start-up californienne qui l'accuse d'avoir copié son produit capillaire.

La décision de la Haute Cour britannique n'est qu'un épisode d'une procédure de longue date, également menée aux Etats-Unis.

La société Olaplex fait valoir que le groupe français de cosmétiques a enfreint la loi sur les brevets pour ses produits "Bond Multiplier" qui protègent les cheveux lors d'une décoloration. L'Oréal, selon celle-ci, a eu accès à la technologie de ces produits lorsque le groupe français discutait d'un éventuel rachat de la start-up en 2015, et a par la suite lancé un produit concurrent, ce qui a nui aux ventes d'Olaplex.

L'Oréal, pour sa part, dément avoir eu accès à des informations confidentielles lors des discussions de rachat.

La Haute Cour britannique, dans sa décision rendue lundi, a rejeté 10 des 11 éléments de la plainte d'Olaplex mais a retenu celui lié aux ingrédients du produit capillaire, ce qui représente un revers pour L'Oréal.

Les juges, a précisé Olaplex, se prononceront ultérieurement sur une éventuelle procédure d'injonction qui porterait sur les ventes futures des produits de la gamme "Smartbond" de l'Oréal.

Le groupe français s'est déclaré mardi en désaccord avec la décision de justice, et a ajouté : "Nous demanderons à faire appel."

(Sarah White, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Copyright © 2018 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+280.60 % vs +2.75 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat