Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Le chinois JD Health signe la plus grosse introduction de l'année à Hong Kong et flambe en Bourse

mardi 8 décembre 2020 à 12h22
Le titre JD Health s'envole pour son premier jour de cotation

(BFM Bourse) - Filiale du géant chinois du e-commerce JD.com spécialisée dans la livraison de médicaments et les services de santé à distance, JD Health a réalisé des débuts en fanfare à Hong Kong, où il a signé la plus grosse introduction en Bourse de l'année.

L'action du chinois JD Heatlh, filiale santé du géant de la vente en ligne JD.com, flambait de 34% mardi lors de son entrée à la Bourse de Hong Kong. Le groupe, spécialisé dans la livraison de médicaments à domicile et les services de santé à distance via smartphone, a levé 3,5 milliards de dollars (soit 2,9 milliards d'euros) lors de ce qui constitue la plus grosse introduction en Bourse de l'année à Hong Kong. Il s'agit par ailleurs de la plus grosse opération boursière de l'histoire du secteur de la santé en Asie.

Introduit à 70,58 dollars hongkongais (HKD) -un prix fixé tout en haut de la fourchette comprise entre 62,9 et 70,58 HKD, correspondant à une valorisation de 29 milliards de dollars (US)-, le titre JD Health a grimpé à 94,50 HKD dès les premiers échanges avant d'atteindre un plafond à 123,30 HKD moins d'une demi-heure avant la fin de la séance, bouclée à 110 HKD. Par rapport à son prix d'introduction, le titre du géant de la santé s'est ainsi envolé de 56% sur sa première séance de cotation, ce qui permet à JD Health d'affiche une valorisation boursière de 44 milliards de dollars US.

Un pionnier des rendez-vous en ligne pour les tests Covid

Le groupe dit avoir été la première à proposer en Chine des rendez-vous en ligne pour des tests de dépistage au nouveau coronavirus. En pleine pandémie de Covid-19, le chiffre d'affaires de la plateforme a bondi de 76% sur un an au premier semestre pour atteindre 8,8 milliards de yuans (soit 1,1 milliard d'euros), selon les chiffres de JD Health.

La pandémie a eu un "impact révolutionnaire" sur les soins de santé car les patients et les médecins sont désormais plus disposés à rechercher et à fournir des traitements sur Internet, a déclaré le directeur général Xin Lijun aux journalistes lors d'une réunion d'information à Pékin mardi. Le prospectus de l'introduction en bourse de JD Health a ainsi révélé une croissance de 36% sur un an du nombre d'utilisateurs actifs, qui s'élevait à 72,5 millions à fin juin.

Les fleurons chinois se tournent vers les places asiatiques

Longtemps habituées à se tourner vers les Etats-Unis pour lever des fonds, les grandes entreprises chinoises choisissent à présent de plus en plus les places nationales de Hong Kong ou Shanghai dans un contexte de rivalité commerciale, technologique et politique avec Washington.

Ainsi JD.com, coté au Nasdaq depuis 2014, a réalisé en juin dernier une seconde entrée en Bourse mais à Hong Kong, levant quelque 3,9 milliards de dollars (US). L'an dernier déjà, le mastodonte Alibaba, principal concurrent de JD.com et lui aussi coté aux Etats-Unis (où il détient toujours le record du montant le plus important jamais levé, à savoir 25 milliards de dollars en septembre 2014 sur le Nasdaq), avait déjà procédé à une seconde cotation à Hong Kong, dans une opération qui lui avait rapporté 12,9 milliards de dollars.

Encore du potentiel

Directeur exécutif de la recherche chez Kingston Securities, Dickie Wong a déclaré à Reuters que la capitalisation boursière atteinte par JD Health devrait permettre au groupe d'intégrer rapidement le Hang Seng Technology Index (qui regroupe les 30 plus grandes valeurs technologiques de la cote), ainsi que d'être éligible au programme dit "Shanghai-Hong Kong Stock Connect" (dans le cadre duquel les investisseurs des deux pôles financiers peuvent échanger des actions sur l'autre marché via leurs courtiers et chambres de compensation locaux).

"Une fois que l'action entre dans l'indice technologique, les fonds indiciels doivent l'acheter, quelle que soit leur opinion sur la société, de sorte que les investisseurs profitent dès maintenant de l'évolution probable" explique le gérant, ce qui n'est pas sans rappeler l'inclusion à venir de Tesla au sein de S&P 500.

La plus grosse IPO de l'histoire toujours dans les tuyaux

L'introduction en bourse de JD Health a donc été la plus importante de Hong Kong cette année, suivie par l'introduction en bourse de China Bohai Bank Co Ltd en juillet (2,05 milliards de dollars). Le montant levé par le groupe créé en 2019 (!) porte le produit de la centaine de premières opérations réalisées sur la place boursière à plus de 25 milliards en 2020, ce qui en fait la meilleure année depuis dix ans selon les données de Refinitiv. En ajoutant les cotations secondaires -y compris celle de JD.com en juin- le chiffre s'élève à 39,1 milliards de dollars.

Et ce dernier aurait pu être nettement plus conséquent si le régime chinois n'avait pas donné un coup d'arrêt, début novembre dernier, aux ambitions d'Alibaba en suspendant au dernier moment l'entrée en Bourse d'Ant Group, sa filiale spécialisée dans la finance en ligne, à Hong Kong et Shanghai. Pour rappel, il devait s'agir ni plus ni moins de la plus grosse introduction en Bourse de l'histoire de la finance puisque le groupe avait prévu de lever près de 35 milliards de dollars, surpassant (largement) le record établi en décembre 2019 par Saudi Aramco (25,6 milliards), qui n'avait toutefois proposé que 1,5% de ses titres à la vente.

(Avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+320.30 % vs +18.75 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat