Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TESLA INC.

TSLA - US88160R1014 SRD PEA PEA-PME
- -

Tesla inc. : Le constructeur Tesla va entrer au S&P 500, un casse-tête pour les gérants

mardi 17 novembre 2020 à 15h46
Tesla, fondé par Elon Musk, fera une entrée fracassante au S&P 500

(BFM Bourse) - La valorisation boursière de Tesla ayant largement précédé l'amélioration de ses résultats, le groupe californien va faire son entrée dans l'indice phare américain alors qu'il fait déjà partie des plus grosses capitalisations. Jamais le S&P 500 n'a dû faire la place à une pondération aussi massive, et l'éditeur de l'indice hésite encore sur les modalités pratiques.

C'était d'une façon ou d'une autre inéluctable. Au-delà du débat sur les fondements des bénéfices affichés par Tesla au cours des derniers trimestres, la société qui élabore les principaux indices de la Bourse américaine ne pouvait plus longtemps passer outre le phénomène boursier que constitue en soi l'envolée du titre. Rappelons que le constructeur automobile californien affiche près de 390% de hausse depuis début 2020, en passe de signer, et de loin, sa meilleure performance annuelle - par rapport à un historique déjà impressionnant puisque depuis son introduction, le cours a progressé chaque année à la seule exception de 2016.

S&P Dow Jones Indices a donc reculé en septembre dernier lors de la dernière révision de l'échantillon du S&P 500 pour mieux sauter: cette fois-ci, l'éditeur du S&P 500, le plus utilisé des indices américains, a annoncé que Tesla intégrerait l'indice le 21 décembre prochain.

Sauf qu'à pratiquement 390 milliards de dollars de capitalisation boursière lundi soir, le colosse pèse à lui seul l'équivalent de la capitalisation des soixante plus petites sociétés de l'indice, et se classerait directement dans le top 10 des valeurs qui le composent (habituellement, l'indice est renouvelé par le bas: une société se voit peu à peu marginalisée en Bourse et fini par laisser sa place à une autre à peu près du même poids mais sur la pente ascendante). Ici, l'arrivée de Tesla risque de se traduire par des mouvements de capitaux considérables de la part des gérants passifs et des ETF qui proposent aux épargnants de reproduire à moindre coût l'évolution du S&P 500 (un indice très performant à long terme étant donné sa diversification). Il leur faudra donc acheter du Tesla et céder une fraction des positions sur une myriade de capitalisations plus modestes en compensation.

Nouveaux flux en faveur de l'action Tesla

Pour essayer de lisser un peu les mouvements liés aux montants qui vont devoir être réalloués sur Tesla, S&P Dow Jones a d'ailleurs pris l'initiative inédite de lancer une consultation pour demander aux opérateurs si à leur avis il vaut mieux procéder à l'inclusion en une fois, ou bien en deux temps (en n'intégrant d'abord Tesla qu'à hauteur de 50% de sa pondération, puis à 100% dans un second temps). Et pour l'heure, le nom de l'entreprise qui va quitter l'échantillon -nous parions sur une pétrolière ou une parapétrolière, TechnipFMC étant actuellement la 500e des sociétés de l'indice large- n'a pas été divulgué.

Quoi qu'il en soit, l'opération implique un nouvel afflux de fonds envers Tesla, ce que le marché anticipe logiquement avec un bond de plus de 12% du titre mardi à l'ouverture. Et cette nouvelle poussée dope donc la valeur de la participation de son fondateur, Elon Musk. Ce dernier devrait ainsi se hisser au troisième rang du Bloomberg Billionaires Index, devançant pour la première fois Mark Zuckerberg, le patron de Facebook.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TESLA INC. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +10.48 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat