Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

GM s'allie à Nikola pour son offensive dans l'électrique, plombant Tesla davantage

mardi 8 septembre 2020 à 14h50
L'accord avec GM autour du Badger dope le cours de Nikola

(BFM Bourse) - Le premier constructeur automobile américain et le nouveau venu Nikola vont produire le SUV "Badger" à la fois en version à batteries et à pile à combustible, et GM recevra 11% du capital de Nikola. À la peine depuis déjà une semaine, le cours du pionnier Tesla accuse le coup.

Malgré son avance sur le marché du véhicule électrique, Tesla est-il trop isolé ? Le constructeur californien de véhicules électriques pourrait quoi qu'il en soit faire se trouver face à une concurrence inédite. Soit un tandem associant un constructeur historique, avec son réseau, ses moyens financiers et son savoir-faire -et non des moindres puisqu'il s'agit du numéro 1 américain et n°4 mondial- à une jeune pousse bien décidée à rebattre les cartes en associant dès le départ deux technologies "zéro émission", l'électrique 100% batteries et la pile à combustible (hydrogène). L'annonce mardi du partenariat entre General Motors et Nikola -fondé en 2015, rendant donc à Tesla une bonne douzaine d'années- a résonné comme un coup de tonnerre en Bourse, entraînant une flambée de Nikola, un bond non négligeable de GM... et une nouvelle correction pour Tesla décidément à la peine depuis son sommet historique touché il y a seulement huit jours, lundi 31 août.

Le partenariat stratégique dévoilé avant l'ouverture par Nikola et General Motors portera en premier lieu sur le Badger, un modèle encore en projet destiné à investir le créneau éminemment américain des pick-up. Il reviendra à General Motors de faire homologuer et assembler le Badger, aussi bien dans sa variante de véhicule électrique à batterie que de de véhicule électrique à pile à combustible, en s'appuyant sur ses plate-formes "Ultium" (batterie, en démonstration pour l'heure) et "Hydrotec (hydrogène). Nikola rémunérera ces prestations en attribuant à GM une part de son capital valorisée 2 milliards de dollars (11% post-opération), avec interdiction de revendre ses parts avant 2025, plus une marge de production et de fourniture des composants. Nikola sera chargé quant à lui du marketing et de la commercialisation.

Le groupe originaire de Phoenix, dans l'Arizona, s'attend à ce que la collaboration se traduise également par une diminution des coûts de ses autres projets, les différents tracteurs de semi-remorques Tre, One et Two et le buggy NZT.

"Nikola est l'une des entreprises les plus innovantes au monde. General Motors est l'une des principales sociétés d'ingénierie et de production au monde. Vous ne pourriez pas rêver d'un meilleur partenariat que celui-ci", a déclaré le fondateur et président exécutif de Nikola, Trevor Milton (déjà aussi emphatique qu'Elon Musk). "En nous unissant, nous obtenons l'accès à leurs composants homologués pour l'ensemble de nos programmes, à la technologie de batterie Ultium de General Motors et à leur programme de pile à combustible [représentant un investissement] de 1 milliard de dollars prêt pour la production. Nikola bénéficie immédiatement de décennies de connaissances en matière d'approvisionnement et de production, d'une propulsion électrique validée et testée, d'une ingénierie de classe mondiale et de la confiance des investisseurs. Plus important encore, General Motors a tout intérêt à voir Nikola réussir" [via la valorisation de sa participation au capital], a énuméré le dirigeant.

Quant à GM, l'objectif lui permet d'assurer de potentiels débouchés supplémentaires en dehors de ses propres véhicules, Nikola ayant déjà enregistré plus de 14.000 précommandes sur le volet poids-lourds, ce qui lui permettrait d'amortir plus rapidement les investissements consentis dans les nouveaux modes de propulsion.

Arrivé en Bourse en juin dernier (sans levée de fonds, par le biais d'une fusion inversée avec une société "coquille" déjà cotée), Nikola voyait son cours de Bourse flamber de 25% à 44,44 dollars en début de séance à Wall Street, soit une capitalisation de 17,35 milliards de dollars. L'action GM progressait de 5,73% à 31,72 dollars (pesant 42,2 milliards de dollars au total).

En revanche Tesla, qui flirtait avec la barre de 500 dollars en début de semaine dernière à la suite de son "stock split", accusait une nouvelle chute, de 15,75% à 352,46 dollars, accumulant désormais 30% de baisse depuis son point haut. Le groupe californien pesait néanmoins encore 380 milliards de dollars, étant donné l'envolée observée depuis le début de l'année.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs -3.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat