Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Blackrock gère désormais 7.400 milliards de dollars d'actifs

mercredi 15 janvier 2020 à 18h14
Blackrock a enregistré un record de flux entrants au dernier trimestre 2019

(BFM Bourse) - Le premier gestionnaire d'actifs au monde a terminé 2019 en trombe, Blackrock ayant attiré quelque 128 milliards de dollars de nouveaux fonds sur les trois derniers mois de l'année. Son bénéfice net ressort également au-dessus des attentes.

Au 31 décembre 2019, Blackrock disposait de 7.429 milliards de dollars d'actifs sous gestion, soit 1.454 milliards de plus qu'au 31 décembre de l'année précédente (+24%). Petit rappel utile, cette manne n'appartient pas à Blackrock mais à ses clients, il n'en est que le gestionnaire. C'est la première fois que le groupe dirigé par l'ancien trader et milliardaire Larry Fink franchit le seuil des 7.000 milliards d'actifs sous gestion, ce qui représente une augmentation de 121% sur 10 ans (3.350 milliards d'actifs sous gestion au 31 décembre 2009).

Blackrock a attiré, sur l'ensemble de l'année 2019, près de 429 milliards de dollars d'argent frais, un record, dont 128,8 milliards sur le seul dernier trimestre. Les fonds négociés en Bourse (ou ETFs pour "Exchange Traded Funds") ont notamment enregistré d'importants flux nets entrants (+75 milliards sur le dernier trimestre). La famille d'ETFs gérés par Blackrock -plus grand fournisseur mondial d'ETFs- s'appelle iShares et la plupart de ces fonds suivent un indice boursier, bien que certains soient gérés activement. Ils sont cotés à travers plusieurs places boursières internationales (Londres, New York, Mexico, Toronto, Hong Kong) et totalisent 2.240 milliards d'actifs sous gestion au 31 décembre dernier. En ajoutant les fonds indiciels à destination des investisseurs institutionnels, ce montant atteint 4.934 milliards de dollars, soit deux tiers (précisément 66%) du total des fonds gérés par Blackrock. Le reste étant réparti entre l'activité traditionnelle de gestion active actions à destination de la clientèle institutionnelle (1.338 milliards), les services de détail (actions, multi-actifs, fixed income) à destination des investisseurs individuels (703 milliards) et la gestion de liquidités (pour des sociétés, banques, fondations ou compagnies d'assurance) à hauteur de 545 milliards de dollars.

Près de 4,5 milliards de bénéfices sur l'année

"Les résultats d'aujourd'hui reflètent les investissements systématiques que nous avons consenti afin d'établir des relations plus larges et plus profondes avec les clients, et pour répondre à leurs besoins évolutifs. Les clients se tournent de plus en plus vers BlackRock en tant que partenaire stratégique pour qu'on leur délivre non seulement des produits, mais aussi une réflexion plus large sur les questions macroéconomiques et géopolitiques ainsi que sur l'ensemble du portefeuille de solutions" a commenté Larry Fink dans le communiqué publié ce jour.

Le chiffre d'affaires annuel de Blackrock a augmenté de 2,4%, à 14,54 milliards de dollars, pour un bénéfice net de 4,48 milliards de dollars, en hausse de 3%. La progression des revenus du gestionnaire d'actifs a été tiré par "une hausse des frais de gestion et une croissance de 24% sur un an, soit 71 millions de dollars, des revenus d'Aladdin (un outil de gestion global des risques basé sur l'intelligence artificielle et développé en interne). Sur le seul quatrième trimestre, le chiffre d'affaires de Blackrock s'est établi à 3,98 milliards de dollars, en augmentation de 15,8%, et le résultat net à 1,3 milliard, en hausse de 34% sur un an.

Les bénéfices du quatrième trimestre de la société, de 8,29 $ l'action, ont dépassé les prévisions de Wall Street. Les analystes interrogés par Factset prévoyaient des bénéfices nets de 1,2 milliard de dollars, soit 7,75 $ par action

Investir plus vert?

Larry Fink a, par ailleurs, continué à défendre les engagements pris la veille par la société, à savoir d'investir dans les sociétés soucieuses du développement durable et de réduire ses participations dans celles générant plus de 25% de leur chiffre d'affaires à partir de la production de charbon thermique. "L'accélération de nos efforts liés au développement durable constitue un exemple supplémentaire de l'engagement de Blackrock à aider les clients à construire des portefeuilles plus résistants en leur permettant de profiter des opportunités qui se présentent tout en gérant au mieux les risques. Nous démarrons l'année 2020 en bonne position pour continuer à remplir cette objectif et être à l'avant-garde de l'évolution du secteur de la gestion d'actifs" Blackrock reste néanmoins sous la pression d'ONG de défense de l'environnement, qui l'accusent de double jeu sur les questions liées au climat. Pour Didier Saint-Georges, membre du comité d'investissement stratégique de Carmignac, qui était invité ce mercredi sur BFM Business, cette "volonté de se repeindre en vert" est une "hypocrisie", du fait notamment du poids de la gestion passive.

En réaction à cette publication, le titre Blackrock, coté sur le New York Stock Exchange, s'adjuge 1,84% à 528,54 dollars, ce qui porte sa capitalisation à 81,59 milliards de dollars (une valorisation peu ou prou équivalente à celle de Kering ou d'Hermès à Paris). À noter que depuis son plus bas récent touché début octobre dernier, le gérant d'actifs a vu sa valeur rebondir de 28%.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+296.80 % vs +22.94 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat