Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Le montant attribué aux actionnaires du CAC 40 renoue avec son niveau d'avant la crise financière

mercredi 9 janvier 2019 à 15h46
La rémunération des groupes du CAC 40 a crû moins vite que les bénéfices en 2018

(BFM Bourse) - Au total, les groupes du CAC 40 ont distribué 57,4 milliards d'euros en 2018 à leurs actionnaires, une hausse de 4,7%, rattrapant après onze années le niveau d'avant la crise financière, selon Vernimmen. C'est aussi la première fois que la totalité des 40 membres de l'échantillon vedette vers un dividende.

Dans son numéro de janvier, La Lettre Vernimmen a publié les résultats de son étude annuelle sur les dividendes et rachats d'actions au sein du CAC 40, qui trouve immanquablement un large écho dans la presse.

En préambule, la newsletter financière souligne que "pas plus qu'un retrait à un distributeur automatique ne vous a jamais enrichi", les dividendes ne créent pas de valeur supplémentaire pour les actionnaires, puisque "la valeur de leurs actions baisse mécaniquement du même montant dès le versement du dividende". Le seul critère pertinent d'appréciation d'une politique de distribution, explique Vernimmen, est le taux de rentabilité marginale des capitaux de l'entreprise. En d'autres termes, il est plus rationnel pour une entreprise de restituer aux actionnaires, en contrepartie de leur investissement initial, la fraction des bénéfices que l'entreprise ne pourrait réinvestir avec un rendement supérieur au coût de ses capitaux.

Ce mécanisme de distribution permet de réallouer les capitaux depuis ces grandes entreprises largement arrivées à maturité vers des jeunes entreprises qui en ont davantage besoin en phase de démarrage, souligne l'édito de La Lettre.

La Lettre Vernimmen rappelle en outre que le CAC 40 n'est pas représentatif de l'ensemble des entreprises, puisque par construction il tend à n'inclure que les plus performantes d'entre elles au plan financier, son périmètre évoluant chaque année pour sortir les moins efficients (LafargeHolcim et Solvay en 2018) et leur substituer des impétrants plus performants (Hermès et Dassault Systèmes).

Les 40 entreprises du CAC ont versé un dividende

D'après les données compilées par La Lettre, les 40 entreprises composant l'indice phare ont collectivement distribué à leur actionnaires 46,5 milliards d'euros de dividendes l'an dernier, soit 4,7% de plus qu'en 2017, une progression moins rapide que celle de leurs bénéfices (+18%). Il s'agit par ailleurs de la première fois depuis que Vernimmen compile ces données -soit 16 années- où chacun des membres de l'indice a versé un dividende, ArcelorMittal ayant notamment renoué symboliquement avec cette pratique, en attribuant 18 centimes par action après trois années de disette.

Au montant des dividendes, il faut ajouter celui des rachats d'actions auxquelles les firmes du CAC 40 ont procédé, soit 10,9 milliards d'euros (dont une bonne part chez Total), ce qui porte à 57,4 milliards d'euros le montant total attribué aux actionnaires. Ce faisant, les stars de l'économie française retrouvent ainsi 11 ans après le niveau de 2007 (57 milliards d'euros).

Les actionnaires salariés détiennent 3,5% de la capitalisation du CAC

Avec 36% des entreprises cotées tricolores contre 22% en moyenne en Europe, selon la FEAS (Fédération européenne de l’actionnariat salarié), la France est le pays d'Europe qui compte le plus d'actionnaires salariés. Au sein du CAC 40, ce taux atteint pratiquement 100%, et les propres salariés de ces grandes entreprises sont donc des bénéficiaires directs des politiques de distribution. Les salariés détenaient à fin 2016 au total 3,5% de la capitalisation totale de l'indice, devant l'État français (3%), selon une étude présentée début 2018 par Euronext.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.00 % vs -1.91 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat