Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

La Juventus de Turin s'impose dans l'indice phare de la Bourse de Milan

vendredi 7 décembre 2018 à 15h30
La Juve va faire son entrée dans l'indice vedette de la Bourse de Milan

(BFM Bourse) - Porté par ses résultats sportifs et le transfert de la superstar portugaise Cristiano Ronaldo, le titre du club de football italien s'apprête à faire son entrée au FTSE MIB, équivalent italien du CAC 40, en lieu et place de Mediaset, le conglomérat de médias de Silvio Berlusconi.

La "Vieille Dame", comme on a coutume de surnommer la Juventus Turin, se porte bien, tant sur le plan sportif que boursier. Côté terrain, le club reste sur sept titres de champion consécutifs et dispose, cette saison, d'une avance relativement confortable (8 points) sur son premier poursuivant, le Napoli. Côté marché, l'action du club le plus titré d'Italie avec 36 "Scudetto" a progressé de 400% au cours des cinq dernières années et de près de 100% sur les six derniers mois. Ceci, malgré le repli de 27% par rapport au 19 septembre, son pic historique. Ce jour là, la Juventus avait certes gagné (2-0 à Valence en Ligue des Champions) mais le club transalpin avait perdu Cristiano Ronaldo, sa star portugaise expulsée après un accrochage avec un défenseur adverse.

L'action du club de foot est donc aux portes du FTSE MIB, l'indice regroupant les quarante principales valeurs de la Bourse milanaise. Alors qu'il ne s'agissait encore qu'une rumeur, le titre de la "Juve" a bondi mercredi de 8,7%, avant que la Bourse de Milan elle-même n'officialise l'information dans la soirée.

Un spectaculaire retour en grâce

C'est surtout à partir de février 2017 que la hausse s'est accélérée. Le 24 février, le principal club turinois avait annoncé des résultats semestriels convaincants avec notamment un chiffre d'affaires en hausse de 54% à 315 millions d'euros. Les investisseurs avaient également été séduits par la capacité du club à dégager un résultat opérationnel courant de 84,8 millions d'euros, en hausse de plus de 120% en un an. Le cours avait alors été multiplié par trois entre janvier et mai 2017 (à 0,97 euro le 2 mai).

Les choses n'ont alors fait qu'accélérer en Bourse pour le club transalpin. Quelques semaines après avoir remporté leur septième titre consécutif de champion d'Italie, les premières rumeurs sur l'arrivée de la superstar portugaise Cristiano Ronaldo ont entraîné un nouveau bond 20% en l'espace de quatre jours. Après l'officialisation du transfert le 10 juillet pour 100 millions d'euros, le titre a continué à flamber jusqu'à son plus haut historique touché le 20 septembre, à 1,8 euro.

Un "effet Ronaldo" à double tranchant

Si le recrutement du quintuple "ballon d'Or" a été bien été accueillie par les marchés, c'est que cela répond parfaitement à la stratégie de développement souhaitée par le club qui cherchait, depuis quelques années déjà, à transformer la "Juve" en une entreprise globale de divertissement. Dans cette optique, l'arrivée de Ronaldo qui est aussi la personnalité la plus suivie au monde sur Instagram avec 148 millions d'abonnés, a permis au club blanc et noir de franchir une nouvelle étape importante dans son développement commercial.

Et si cela fait longtemps que les qualités sportives de l'attaquant portugais de 33 ans ne sont plus à démontrer, le club italien peut également compter sur sa notoriété pour booster son "merchandising". L'analyste de Banca IMI Alberto Francese estime que son arrivée pourrait en effet permettre au club de tripler ses ventes de maillots d'ici 2022, tout en enregistrant une hausse de 60%de ses contrats de sponsoring.

Cette "Ronaldo-dépendance" est toutefois à double tranchant puisque les accusations de viol dont avait fait l'objet l'attaquant vedette avaient fait chuter l'action du club de 15% en octobre dernier.

La Juventus évince Mediaset au sein du FTSE MIB

Clin d’œil de l'histoire, le club turinois va prendre la place de Mediaset dans l'indice phare de la bourse transalpine. Ce groupe présent dans le secteur télévisuel, audiovisuel, la presse et Internet a été fondée en 1993 par Silvio Berlusconi. L'ancien président du Conseil des ministres italien, toujours actionnaire majoritaire de Mediaset, fut également durant trente ans (de 1986 à 2016) le propriétaire d'un autre grand club italien, le Milan AC - éternel rival de la Juventus.

Quentin Soubranne - ©2018 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.00 % vs -4.60 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat