Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VIVENDI

VIV - FR0000127771 SRD PEA PEA-PME
11.200 € +0.22 % Temps réel Euronext Paris

Vivendi : Porté par Canal+ et Havas, Vivendi en grande forme financière

vendredi 22 octobre 2021 à 12h24
Canal+ poursuit son redressement

(BFM Bourse) - Délesté d'Universal Music, le conglomérat de médias, communication et édition affiche quand même une croissance organique de ses revenus à deux chiffres entre juillet et septembre, tirée par Havas et Canal+, la chaîne cryptée représentant désormais près de 60% de ses revenus totaux.

Parmi les plus faibles capitalisations du CAC 40 depuis sa scission avec Universal Music Group introduit à Amsterdam le 21 septembre dernier, Vivendi a dévoilé jeudi soir de solides comptes trimestriels. Les revenus du groupe dirigé par Vincent Bolloré ont de fait crû de 10,3% en organique entre juillet et septembre à 2,48 milliards, un chiffre sensiblement supérieur au consensus fourni par Jefferies (2,26 milliards). En données publiées et avec la prise en compte de l'acquisition des magazines Prisma Media (qui ont enregistré 75 millions d'euros de revenus depuis leur consolidation dans les comptes de Vivendi depuis juin), le chiffre d'affaires progresse même de 14%.

Cette croissance est notamment soutenue par la -nouvelle- principale division de Vivendi, le groupe Canal+, qui contribue à hauteur de près de 60% des revenus totaux sur le trimestre. Ceux-ci ont ainsi atteint 1,46 milliard d'euros sur les trois derniers mois, en progression organique de 6,5%, notamment aidé par StudoCanal dont le chiffre d'affaires a bondi de 38,6% à 326 millions d'euros sur la période "dans un contexte de réouverture des salles de cinéma et de bonnes performances de ses séries TV" précise le communiqué. Vivendi souligne par ailleurs le développement à l'international du groupe, avec notamment l'annonce du projet d’acquisition le 20 septembre dernier de 70% de SPI International, un groupe de médias exploitant 42 chaînes de télévision et différentes plateformes digitales dans plus de 60 pays.

Le groupe Canal+, qui a également annoncé en septembre le renouvellement en France des droits de diffusion de la Premier League jusqu'à la saison 2025-2026, a aussi acquis les droits exclusifs concernant la diffusion du championnat anglais de football (le plus regardé au monde) en République tchèque et en Slovaquie à compter de la saison 2022-2023, "pays où Groupe Canal+ est leader de la télévision payante". Avec la filiale édition du groupe Editis, le groupe Canal+ a par ailleurs lancé Nathan TV fin septembre, la première chaîne éducative en Afrique francophone.

Havas empile les nouveaux budgets

La deuxième division de Vivendi en termes de revenus, le groupe de conseil en communication Havas, a pour sa part enregistré une croissance organique de 20,7% à 590 millions d'euros entre juillet et septembre. Le revenu net (après déduction des coûts refacturables aux clients) affiche de son côté une progression de 17,8% sur la période, profitant d'une base de comparaison favorable par rapport au 3e trimestre 2020 affecté par la crise sanitaire indique le communiqué. Soutenues par l’ensemble des divisions (création, média et communication santé) et toutes ses zones géographiques, cette croissance devrait se poursuivre en cette fin d'année. "Havas aborde la fin de l’année 2021 avec confiance grâce à une activité commerciale toujours soutenue. De nombreux nouveaux budgets clients ont été gagnés tels qu’Unilever (division Média, en France et en Espagne), SNCF (Création) et un budget complémentaire important dans la communication Santé" détaille Vivendi.

L'activité de sa filiale dédiée à l'édition, Editis, a en revanche légèrement reculé sur le trimestre écoulé (-0,8% à 230 millions d'euros de revenus) en raison selon Vivendi d'un effet de comparaison défavorable lié à la sortie du confinement l'année dernière.

Enfin, les revenus de ses "autres métiers" se sont élevés à 189 millions d'euros, dont 75 pour Prisma Media et 64 millions pour son studio de développement et d'édition de jeux vidéo Gameloft (+0,5% sur un an). La croissance des revenus de cette division a été alimentée par Vivendi Village, propriétaire de l’Olympia à Paris, des studios de la Canal Factory, et très présent dans la billetterie, dont le chiffre d'affaires a été multiplié par 4,4 sur un an à 37 millions d'euros.

Prise de contrôle en cours de Lagardère

Parmi les autres événements marquants du trimestre, Vivendi rappelle avoir signé le 14 septembre dernier un accord sous conditions avec Amber Capital pour acquérir 25,3 millions titres Lagardère, soit l'ensemble de la participation du fonds, représentant près de 18% du capital et 14,3% des droits de vote de Lagardère. Et comme annoncé le 15 septembre, Vivendi a finalisé le 28 septembre l’acquisition d’une part minoritaire de ces actions détenues par Amber Capital à hauteur de 620.340 actions de Lagardère SA pour un montant de 15 millions d’euros, portant sa participation à 27,6% du capital de Lagardère au 30 septembre. "L’acquisition du solde des actions détenues par Amber Capital sera réalisée d’ici au 15 décembre 2022, après qu’auront été obtenues les autorisations requises par la réglementation en vigueur pour la prise de contrôle susceptible de résulter de l’offre publique rendue obligatoire par cette acquisition" précise Vivendi.

"Lors de sa première publication trimestrielle depuis le détachement d'Universal Music, Vivendi a fait état d'une croissance meilleure qu'attendu sur l'ensemble des filiales" constatent les experts de Clartan Associés dans une note matinale. Cette publication constitue selon eux "une confirmation du profil de croissance de Canal+ et d'Editis, tous les deux tirant avantage d'une demande structurellement renforcée par la pandémie, ainsi que le point favorable du cycle pour Havas".

Celle-ci reçoit ainsi logiquement un accueil très favorable sur le marché parisien ce vendredi, le titre Vivendi affichant l'une des meilleures performances de l'indice phare (derrière L'Oréal, en hausse de plus de 6% après un 3e trimestre particulièrement convaincant) avec un gain de 2,3% à 11,57 euros vers 12h. Et le titre conserve un potentiel de hausse important pour Clartan, selon qui celui-ci conserve actuellement "une décote d'au moins 30% par rapport à sa juste valeur".

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VIVENDI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.90 % vs +36.31 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat