Bourse > Vivendi > Vivendi : Lanterne rouge du CAC 40 après la déception autour de GVT
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771 VIV - FR0000127771   SRD PEA PEA-PME
22.610 € +4.39 % Temps réel Euronext Paris
21.200 €Ouverture : +6.65 %Perf Ouverture : 22.830 €+ Haut : 21.020 €+ Bas :
21.660 €Clôture veille : 11 434 500Volume : +0.88 %Capi échangé : 29 267 M€Capi. :

Vivendi : Lanterne rouge du CAC 40 après la déception autour de GVT

VIVENDIVIVENDI

(Tradingsat.com) - Au terme d'une semaine très intense pour le secteur des télécommunications, Vivendi, la maison-mère de SFR, a clôturé vendredi en baisse de 3,3% à 16,1 euros, signant le plus fort recul du CAC 40.

Au-delà du choc provoqué par la décision de l'ARCEP d'autoriser Bouygues Telecom à se lancer dans la 4G dès le mois d'octobre en utilisant ses fréquences 1 800 MHz actuellement dédiées à la voix et aux SMS (2G), le conglomérat français a surtout été sanctionné sur le dossier GVT.

En effet, Vivendi a repoussé la vente de sa filiale, premier opérateur alternatif de télécommunications fixes et de télévision payante au Brésil, au motif que les propositions des candidats en lice n'avaient pas été à la hauteur de ses attentes.

Pour Natixis, cette décision ne constitue pas vraiment une surprise au vu des nombreuses rumeurs qui avaient circulé à ce sujet en fin d'année dernière. De plus, elle ne remet pas en cause la stratégie de recentrage du conglomérat français sur les médias, a estimé le courtier.

Rappelons que GVT, détenu à 100% par Vivendi, a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d’euros ainsi qu'un EBITDA de 740 millions d’euros.

Vers une introduction en Bourse de GVT ?

A défaut d'avoir reçu une offre de rachat suffisamment élevée pour se séparer de l'opérateur brésilien, Vivendi pourrait, d'après l'analyste, choisir de conserver cet actif afin d'accompagner sa croissance et envisager de se concentrer vers la cession de Maroc Telecom (détenu à 53%) et SFR (100%).

Autre option pour GVT, Vivendi procède à une introduction en Bourse totale ou partielle de cet actif en espérant qu'elle débouche, lorsque le nombre d’acheteurs sera plus important, sur une offre public d'achat. Natixis rappelle que les deux acheteurs les plus "logiques", Telefonica et Telecom Italia, ne disposent pas à court terme de la capacité financière pour réaliser cette acquisition.

Enfin, Vivendi procède à une scission conjointe de SFR et GVT, suite à la cession de Maroc Telecom. "En termes de valeur d’entreprise, le groupe serait le 10ème opérateur en Europe (juste devant KPN par exemple). Il afficherait un profil Europe/Emergents avec 80% de sa profitabilité en France et 20% au Brésil", souligne le broker, qui reste à "Achat" sur le titre Vivendi avec un objectif de cours maintenu à 22,2 euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...