Bourse > Vinci > Vinci : La construction compense la route pour Vinci au 1er trimestre
VINCIVINCI DG - FR0000125486DG - FR0000125486
77.720 € +1.21 % Temps réel Euronext Paris
76.740 €Ouverture : +1.28 %Perf Ouverture : 77.850 €+ Haut : 76.740 €+ Bas :
76.790 €Clôture veille : 266 003Volume : +0.04 %Capi échangé : 46 120 M€Capi. :

Vinci : La construction compense la route pour Vinci au 1er trimestre

La construction compense la route pour Vinci au 1er trimestreLa construction compense la route pour Vinci au 1er trimestre

PARIS (Reuters) - Vinci a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires en hausse de 1,1% à structure comparable au premier trimestre, la montée en puissance des travaux sur la ligne de TGV Tours-Bordeaux compensant les mauvaises conditions climatiques qu'a connues la France au début de l'année.

Le groupe de BTP et de concessions a réalisé lors des trois premiers mois de 2013 un chiffre d'affaires de 8,4 milliards d'euros. A structure réelle, la hausse ressort à 3,4%.

La neige abondante du premier trimestre ont notamment affecté l'activité routes d'Eurovia, toujours caractérisée par une forte saisonnalité et dont le chiffre d'affaires a baissé de 6,2% à structure comparable.

Par contraste, la construction a vu son chiffre d'affaires grimper de 7,9%, grâce à la LGV Tours-Bordeaux mais aussi à la performance du groupe à l'international, notamment en Afrique et au Royaume-Uni.

"Même si un ralentissement des prises de commandes sur le reste de l'année semble possible, notamment en France, la visibilité sur le niveau d'activité reste bonne", a commenté Vinci dans un communiqué.

Le carnet de commandes du contracting (construction et énergie) a progressé de 1,5% sur un an et de 5,8% sur trois mois à 33,1 milliards d'euros.

Dans les concessions autoroutières (ASF, Cofiroute), Vinci a répété viser une légère progression du chiffre d'affaires sur l'année, la hausse des tarifs entrée en vigueur le 1er février et la poursuite de la montée en régime du Duplex A86 compensant la baisse attendue du trafic sur l'ensemble du réseau.

La circulation de voitures et de poids lourds a ralenti en raison de la crise économique et de la remontée des prix à la pompe.

Le groupe a également maintenu sa prévision d'un chiffre d'affaires total stable sur l'exercice, avant prise en compte de l'intégration de l'opérateur aéroportuaire portugais ANA, pour lequel il a remporté les enchères en fin d'année dernière, et avant d'éventuelles nouvelles acquisitions.

La dette nette, contractée en grande partie lors de la privatisation des autoroutes françaises en 2006, a baissé de 300 millions d'euros sur un an à 12,8 milliards, mais augmenté de 260 millions depuis le début de l'année, reflet de la saisonnalité de la trésorerie d'exploitation du pôle contracting.

La trésorerie nette et les lignes de crédit non tirées se montaient pour leur part à 11,8 milliards d'euros.

Avant cette publication, l'action Vinci a clôturé en hausse de 0,90% à 35,50 euros, donnant une capitalisation boursière de 20,6 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre est en baisse de 1,3%, après un gain de 6,5% en 2012.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI