Bourse > Vinci > Vinci : Carnet de commandes historique dans le contracting
VINCIVINCI DG - FR0000125486DG - FR0000125486
77.360 € +0.29 % Temps réel Euronext Paris
77.120 €Ouverture : +0.31 %Perf Ouverture : 77.990 €+ Haut : 76.900 €+ Bas :
77.140 €Clôture veille : 366 794Volume : +0.06 %Capi échangé : 45 906 M€Capi. :

Vinci : Carnet de commandes historique dans le contracting

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vinci publie un chiffre d'affaires de près de 37 milliards d'euros pour 2011, en progression d'environ 11%, conséquence d'une croissance organique de 6,4%.

Cette performance a été portée par les métiers du contracting (Vinci Energies, Eurovia, Vinci Construction), et résulte également de l'impact en année pleine des acquisitions réalisées en 2010, principalement Cegelec.

Le résultat opérationnel sur activité (ROPA) s'affiche en hausse de 6,6% et s'établit à près de 3,7 milliards d'euros, représentant 9,9% du chiffre d'affaires.

Dans le contracting, le taux de marge ROPA/chiffre d'affaires s'établit à 4,6% en 2011, à comparer à 4,5% en 2010.

Le résultat net part du groupe progresse pour sa part de 7,2% à 1904 millions d'euros. Il représente 5,2% du chiffre d'affaires.

Vinci aborde l'année 2012 avec un carnet de commandes dans le contracting de 30,6 milliards d'euros, son plus haut niveau historique (en hausse de 18% par rapport au 31 décembre 2010).

'Les perspectives de croissance économique étant plus incertaines en Europe, les prises de commandes dans certains segments ou certaines zones géographiques pourraient connaître un ralentissement dans le courant de l'année. De leur côté, les recettes de péage sur les autoroutes devraient légèrement progresser', souligne le groupe.

Dans ce contexte, tout en envisageant au minimum une stabilisation de son activité en 2012, il reste confiant et se fixe l'objectif de maintenir ses taux de marges opérationnelles par rapport aux niveaux atteints en 2011.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI