Bourse > Ubisoft entertain > Ubisoft entertain : Les jeux vidéo, un secteur "d'avenir"
UBISOFT ENTERTAINUBISOFT ENTERTAIN UBI - FR0000054470UBI - FR0000054470
53.340 € -0.76 % Temps réel Euronext Paris
53.850 €Ouverture : -0.95 %Perf Ouverture : 53.980 €+ Haut : 53.240 €+ Bas :
53.750 €Clôture veille : 257 242Volume : +0.23 %Capi échangé : 6 048 M€Capi. :

Ubisoft entertain : Les jeux vidéo, un secteur "d'avenir"

(Tradingsat.com) - Après avoir effectué un forum, Gilbert Dupont revient sur le secteur des jeux vidéo en France qu’il juge d’ »avenir ». Pour étayer ses propos, le cabinet d’analystes indique que « la tendance des jeux est portée par les bonnes ventes de la nouvelle génération de consoles, qui affichent une hausse de 40% comparée à la génération précédente au même stade. Pour le courtier, « les ventes de Noël devraient donc une fois de plus confirmer une telle tendance, notamment pour un opérateur historique console comme Ubisoft. ».

En plus d’un bon dynamisme, Focus et Bigben, deux éditeurs de jeux français, sont venus confirmer l’émergence d’un segment dit de jeux double A (budget plus modeste que les blockbusters notés triple A : Assassin’s Creed, Call Of Duty ou encore Halo). « Le premier au travers des succès rencontrés cette année mais aussi par l’appétence de certains studios à venir sur ces jeux à moindres budgets qui requièrent souvent une prise de risque moins importante. Toutefois, là où Focus semble privilégier un mode de partenariat, BigBen qui fait de l’édition de jeux vidéo un nouvel axe de développement fort semble encore privilégier le mode prestataire (plus risqué mais aussi plus rémunérateur), même s’il devrait ponctuellement travailler par partenariat. », souligne le broker.

La demande de la part des studios en termes de financement alternatif/par tiers (éditeurs) semble de plus en plus forte et l’actualité à moyen terme de ces deux sociétés devrait être marquée par l’annonce de nouveaux partenariats, ce qui devrait selon Gilbert Dupont « offrir de solides perspectives de croissance pour les deux sociétés. »

Tous les éditeurs s’accordent sur la montée en puissance du digital (notamment sur consoles de nouvelle génération) et sur l’opportunité que cela représente en termes « de marge (permet d’éliminer le poids du distributeur), de zones de distribution (développement mondial peu importe sa taille), ou de connaissance/contacts clients. »

Dans tous les cas, le broker estime que « le développement de l’engagement des joueurs que ce soit par le suivi, le développement de passerelles (cinéma, accessoires), la qualité des jeux, la création de franchise ou pour la monétisation par publicité reste l’élément commun à tous. »

Pour rappel, Gilbert Dupont est toujours à accumuler sur Ubisoft, Gameloft et BigBen avec un objectif de cours de respectivement 27,85 euros, 5,99 euros et 4,2 euros tanids qu’il est à l’achat de Focus et vise 27 euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI