Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

UBISOFT ENTERTAIN

UBI - FR0000054470 SRD PEA PEA-PME
44.950 € +1.01 % Temps réel Euronext Paris

Ubisoft entertain : Le marché relativise le nouveau report de la sortie de Tom Clancy's Rainbow Six

lundi 19 juillet 2021 à 10h30
Le nouveau report de Rainbow Six Extraction relativisé par le marché

(BFM Bourse) - L'éditeur français de jeux vidéo a signalé vendredi soir le report de deux titres, dont la dernière mouture de la série à succès Tom Clancy, initialement prévue pour 2020 et déjà repoussé en raison de la pandémie mondiale. Le marché relativise néanmoins cette annonce qui ne modifie pas les objectifs du groupe pour l'exercice.

Nouveau glissement de calendrier pour la série de jeu de tir tactique lancée en 1998. Fin octobre 2020, Ubisoft avait été contraint de reporter le lancement de deux jeux majeurs -Far Cry 6 et Tom Clancy's Rainbow Six "Quarantine" (depuis renommé "Extraction"), la crise sanitaire et la généralisation du télétravail en ayant retardé le développement. Voici qu'à nouveau, l'éditeur décale la sortie du dernier opus de sa série à succès, inspirée des livres l'auteur américain Tom Clancy

"L'objectif de cette décision est de donner plus de temps aux joueurs pour tester et donner leur avis sur ces jeux afin de s'assurer que nous proposons les meilleures expériences possibles et de permettre aux jeux d'atteindre leur plein potentiel", a expliqué l'éditeur dans un communiqué publié vendredi soir.

Pour Charles-Louis Planade, analyste chez Midcap, ce nouveau "léger" décalage de Rainbow Six "Extraction" -de septembre 2021 à janvier 2022- "semble aussi tactique puisqu’il permettra au jeu de bénéficier d’un parc plus large de consoles de nouvelle génération en sortant quelques jours après Noël". Le spécialiste du dossier note d'ailleurs que "malgré ces quelques semaines de décalage, le groupe maintient sa "guidance" pour l’exercice en cours, signe de la marge de sécurité prise par la direction dans ses annonces".

Initialement prévu pour 2020, Rainbow Six est l'un des 10 jeux les plus joués de l'industrie en 2020, selon Ubisoft. Il donne également lieu à des compétitions de e-sport. "Notre ambition avec Rainbow Six Extraction est de proposer une expérience AAA ("prononcé "triple A", terme désignant les jeux vidéo dotés des budgets de développement et de promotion les plus élevés, donc censés rapporter gros aux éditeurs, NDLR) à part entière qui change votre façon de jouer et de concevoir les jeux coopératifs. (...) Cette opportunité de prendre du temps supplémentaire avec une sortie en janvier 2022 va nous permettre de donner à notre vision la réalisation qu'elle mérite", ajoute Ubisoft.

Après avoir lâché près de 5% en début de matinée, le titre Ubisoft réduit nettement ses pertes (-1,2% à 56,2 euros vers 10h10) alors que les investisseurs semblent désormais relativiser l'annonce, le titre surperformant même à ce stade le SBF 120 (-0,3%) au sein duquel il est coté.

Malgré ce report, Charles-Louis Planade réitère d'ailleurs son conseil à l'achat et sa cible à 75 euros sur le titre (ce qui suggère un potentiel d'appréciation de 33,5%), l'analyste pointant un tableau général favorable aux éditeurs de jeux vidéo.

Car outre le décalage annoncé par Ubisoft, "vendredi était aussi le jour d’une annonce importante sur le secteur avec le lancement d’une nouvelle plateforme par l’éditeur (et distributeur) Valve: le Steam Deck, véritable console Switch pour gamers" souligne-t-il. Cette dernière consolide bénéficiera du catalogue de Steam et d’une puissance élevée "qui devrait lui permettre de prendre quelques parts de marché à la célèbre console portable de Nintendo" selon l'expert, qui ajoute qu'elle sera aussi "un argument supplémentaire pour faire revenir les "gros" éditeurs sur sa plateforme. "Si l’on ajoute à cette annonce, le récent "upgrade" de Stadia pour les éditeurs (la plateforme de jeux vidéo à la demande a revu sa politique de rémunération des studios et éditeurs à l'avantage de ces derniers la semaine dernière, NDLR) et les nouveaux minima garantis de Microsoft, on observe clairement que les éditeurs, les producteurs de contenus, sont toujours au cœur de toutes les attentions" poursuit Charles-Louis Planade.

"Au regard de sa capacité de production et de sa librairie de propriétés intellectuelles, le groupe Ubisoft nous semble toujours sous-valorisé" conclut-il.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur UBISOFT ENTERTAIN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.70 % vs +35.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat