Bourse > Ubisoft entertain > Ubisoft entertain : En tête du sbf 120, valorisation historiquement faible
UBISOFT ENTERTAINUBISOFT ENTERTAIN UBI - FR0000054470UBI - FR0000054470
56.270 € +3.72 % Temps réel Euronext Paris
54.540 €Ouverture : +3.17 %Perf Ouverture : 56.320 €+ Haut : 54.140 €+ Bas :
54.250 €Clôture veille : 282 695Volume : +0.25 %Capi échangé : 6 380 M€Capi. :

Ubisoft entertain : En tête du sbf 120, valorisation historiquement faible

En tête du sbf 120, valorisation historiquement faibleEn tête du sbf 120, valorisation historiquement faible

(Tradingsat.com) - Après un début de séance en fanfare (le titre bondissait de 12% à 10 heures), Ubisoft réduit ses gains à la mi-journée (+5% à 4,82 euros vers 12h55), tout en conservant la tête du SBF 120. L'éditeur a créé la surprise en dévoilant mardi soir un chiffre d'affaires du deuxième trimestre (exercice fiscal 2011-2012) de 146 millions d'euros, en hausse de 47,5%, largement supérieur à l'objectif d'environ 99 millions d'euros communiqué lors de la publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2011-12.

Sur l'ensemble du semestre, les résultats du groupe demeurent cependant dans le rouge. Ubisoft fait état d'une perte opérationnelle courante de 49,3 millions d'euros, contre -64,9 millions d'euros au premier semestre 2010-11. La perte nette ressort à -37,1 millions d'euros, soit une perte nette par action (dilué) de -0,39 €, à comparer à une perte nette de -89,8 millions d'euros et -0,93 € au premier semestre 2010-11.

Le groupe a par ailleurs confirmé les objectifs précédemment communiqués pour l'exercice 2011-12 : chiffre d'affaires prévu entre 1 040 millions d'euros et 1 080 millions d'euros et résultat opérationnel courant entre 40 millions d'euros et 60 millions d'euros.

Yves Guillemot, le Président Directeur Général, tient un discours volontariste sur les perspectives :

"Nous lançons au deuxième semestre un line-up de franchises reconnues destinées aux joueurs passionnés et grand public. Nos jeux ciblent les plateformes Haute-Définition qui continuent de progresser, le segment online en forte croissance et les genres porteurs du segment Casual. Le potentiel de ces titres combiné à une qualité en nette amélioration et à un premier semestre de bonne facture, nous confortent dans notre capacité à atteindre nos objectifs 2011-12."

Les analystes de CM-CIC Securities évoquent une "bonne surprise sur le 1er semestre", mais notent que "le groupe reste prudent sur [ses prévisions] [...] dans un environnement très concurrentiel et à faible visibilité". Le broker préfère laisser inchangée sa recommandation "Conserver" et son objectif de cours de 6 euros, tout en soulignant la faiblesse de la valorisation "au regard des standards historiques".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI