Bourse > Ubisoft entertain > Ubisoft entertain : En tête du sbf 120, valorisation historiquement faible
UBISOFT ENTERTAINUBISOFT ENTERTAIN UBI - FR0000054470UBI - FR0000054470
43.500 € -0.87 % Temps réel Euronext Paris
43.900 €Ouverture : -0.91 %Perf Ouverture : 43.990 €+ Haut : 43.255 €+ Bas :
43.880 €Clôture veille : 240 013Volume : +0.21 %Capi échangé : 4 910 M€Capi. :

Ubisoft entertain : En tête du sbf 120, valorisation historiquement faible

En tête du sbf 120, valorisation historiquement faibleEn tête du sbf 120, valorisation historiquement faible

(Tradingsat.com) - Après un début de séance en fanfare (le titre bondissait de 12% à 10 heures), Ubisoft réduit ses gains à la mi-journée (+5% à 4,82 euros vers 12h55), tout en conservant la tête du SBF 120. L'éditeur a créé la surprise en dévoilant mardi soir un chiffre d'affaires du deuxième trimestre (exercice fiscal 2011-2012) de 146 millions d'euros, en hausse de 47,5%, largement supérieur à l'objectif d'environ 99 millions d'euros communiqué lors de la publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2011-12.

Sur l'ensemble du semestre, les résultats du groupe demeurent cependant dans le rouge. Ubisoft fait état d'une perte opérationnelle courante de 49,3 millions d'euros, contre -64,9 millions d'euros au premier semestre 2010-11. La perte nette ressort à -37,1 millions d'euros, soit une perte nette par action (dilué) de -0,39 €, à comparer à une perte nette de -89,8 millions d'euros et -0,93 € au premier semestre 2010-11.

Le groupe a par ailleurs confirmé les objectifs précédemment communiqués pour l'exercice 2011-12 : chiffre d'affaires prévu entre 1 040 millions d'euros et 1 080 millions d'euros et résultat opérationnel courant entre 40 millions d'euros et 60 millions d'euros.

Yves Guillemot, le Président Directeur Général, tient un discours volontariste sur les perspectives :

"Nous lançons au deuxième semestre un line-up de franchises reconnues destinées aux joueurs passionnés et grand public. Nos jeux ciblent les plateformes Haute-Définition qui continuent de progresser, le segment online en forte croissance et les genres porteurs du segment Casual. Le potentiel de ces titres combiné à une qualité en nette amélioration et à un premier semestre de bonne facture, nous confortent dans notre capacité à atteindre nos objectifs 2011-12."

Les analystes de CM-CIC Securities évoquent une "bonne surprise sur le 1er semestre", mais notent que "le groupe reste prudent sur [ses prévisions] [...] dans un environnement très concurrentiel et à faible visibilité". Le broker préfère laisser inchangée sa recommandation "Conserver" et son objectif de cours de 6 euros, tout en soulignant la faiblesse de la valorisation "au regard des standards historiques".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...