Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

UBISOFT ENTERTAIN

UBI - FR0000054470 SRD PEA PEA-PME
48.470 € +0.87 % Temps réel Euronext Paris

Ubisoft entertain : Avertissement sur résultats plus sévère qu'attendu

mercredi 13 janvier 2010 à 19h24
Avertissement sur résultats plus sévère qu'attendu

(BFM Bourse) - Ubisoft a lancé « comme prévu » mercredi soir un avertissement sur les résultats de son exercice 2009-2010. Le marché l'anticipait en effet largement depuis quelque temps déjà au vu des ventes décevantes du jeu Avatar et d'une période des fêtes de fin d'année moins bonne que prévu pour tout le secteur (cf le récent profit warning d'Electronic Arts).

Le 1er éditeur français de jeux vidéo ne franchira donc pas le milliard d'euros de chiffre d'affaires sur l'exercice en cours. L'objectif de ventes est revu à la baisse à 495 millions d'euros sur le troisième trimestre fiscal et à environ 860 millions d'euros sur l'exercice 2009-2010 contre respectivement 540 millions d'euros et 1 040 millions d'euros communiqués précédemment.

En terme de rentabilité, Ubisoft prévoit désormais d'enregistrer une perte opérationnelle courante avant rémunérations payées d'environ 50 millions, contre un résultat positif d'au moins 70 millions d'euros visé auparavant. Un décalage qui s'explique notamment par le manque à gagner sur le chiffre d'affaires non réalisé, et des charges de dépréciations supplémentaires sur les produits ayant « sous performé » ainsi que le back-catalogue.

L'ampleur de l'avertissement dépasse les craintes des analystes d'Oddo. Pourtant parfaitement conscient du risque d'avertissement, le broker venait d'abaisser mercredi sa prévision de chiffre d'affaires à 990 millions d'euros et son estimation de résultat opérationnel à 58 millions d'euros.

« Malgré de belles réussites comme Assassin's Creed 2 qui devrait atteindre les 9 millions d'unités en sell-in à fin mars, ou Just Dance, notre grand succès de Noël sur Wii, Ubisoft n'a pas atteint ses objectifs financiers. Sur l'exercice, la forte baisse du marché DS aura tout particulièrement impacté Ubisoft, qui d'une année sur l'autre voit son activité casual perdre près de 160 M€ soit une chute de près de 50 » commente Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft.

Ce qui n'empêche pas le dirigeant de tenir un discours résolument combatif pour le prochain exercice. Selon lui, « le line-up 2010-11 très étoffé en franchises sur Xbox360 et PS3 […] devrait nous permettre de gagner des parts de marché et d'améliorer notre rentabilité. »

©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur UBISOFT ENTERTAIN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.10 % vs +28.96 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat