Bourse > Trilogiq > Trilogiq : Bénéfice semestriel en net recul
TRILOGIQTRILOGIQ ALTRI - FR0010397901ALTRI - FR0010397901
9.300 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
9.100 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 35 M€Capi. :

Trilogiq : Bénéfice semestriel en net recul

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme de son 1er semestre 2011/2012 clos le 30 septembre dernier, Trilogiq a vu son résultat net part du groupe reculer de 33,7% à 2,6 millions d'euros. L'équipementier en systèmes tubulaires d'aménagement des lignes de production table, en guise de perspectives, sur une croissance doublée d'une politique de “défense des prix accrue” et une montée en puissance de ses filiales récemment mises en place. Une nouvelle usine située à Saint-Ouen-l'Aumône devrait aussi être terminée en fin d'année.

Sur la période, le chiffre d'affaires a crû de 12,2% à 30 millions d'euros, tiré notamment par l'Europe centrale (+ 91% à 4,45 millions) et la région Hémisphère Sud (+ 58% à 1,8 million).

'La baisse de 3 points du taux de marge brute (à 57,4% du CA) s'explique principalement par une forte augmentation des matières premières (acier et pétrole)', indique Trilogiq.

Le résultat d'exploitation se tassant de 26,7% à quatre millions d'euros, la marge correspondante a reculé sur un an de 20,2% à 13,2%.

En cause : la baisse de la marge brute, l'augmentation des frais de personnel avec la création de filiales (Italie, Espagne, Portugal et Russie), la restructuration du service commercial en France et des investissements en marketing et communication.

Du côté du bilan, la trésorerie se tasse à 17,8 millions d'euros. Les fonds propres de 40 millions d'euros se comparent à 0,9 million d'euros de dettes financières. Faible, le 'gearing' (ratio de dette nette sur fonds propres) se situe à 2,3%.

Sur les neuf mois courant d'avril à décembre, le carnet de commandes a crû de 14% à 49,2 millions d'euros.

En guise de perspectives, Trilogiq entend poursuivre sa croissance en mettant l'accent sur 'politique de défense des prix accrue' et une montée en puissance des filiales récemment ouvertes, notamment en Inde, en Italie, dans la péninsule ibérique et en Russie.

Autre axe : 'la poursuite de gains de productivité industrielle, via notamment la nouvelle usine de Saint-Ouen-l'Aumône dont la construction devrait être achevée en fin d'année'.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...