Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TRIGANO

TRI - FR0005691656 SRD PEA PEA-PME
184.000 € +0.05 % Temps réel Euronext Paris

Trigano : Les ventes de camping-cars explosent chez Trigano depuis le printemps

jeudi 1 juillet 2021 à 12h57
Trigano flambe après un point trimestriel impressionnant

(BFM Bourse) - Portée par une demande très soutenue sur ses principaux marchés, Trigano a réalisé un chiffre d'affaires record au 3e trimestre de son exercice 2020-2021 décalé, en hausse de 126% en organique sur un an. Le titre décolle à un sommet historique.

Parmi les meilleures performances de l'ensemble de la cote tricolore ce jeudi matin, le n°2 européen des camping-cars (derrière l'allemand Hymer, devenue une filiale de l'américain Thor Industries après son rachat pour 2,1 milliards d'euros en 2018) enregistre un bond de 8,3% à 188,6 euros - un niveau jamais atteint auparavant qui correspond à une valorisation boursière de 3,65 milliards d'euros. Après avoir atteint début mai un pic depuis l'été 2018 dans le sillage de résultats semestriels convaincants, le titre Trigano vole donc vers de nouveaux sommets après un nouveau point d'activité impressionnant.

Sur le troisième trimestre de son exercice 2020-2021 décalé, soit entre avril et juin, "Trigano a mobilisé l’ensemble de ses capacités de production et réalisé un chiffre d’affaires record" se félicite le groupe dans son communiqué publié mercredi après Bourse.

"Un niveau d'activité stratosphérique"

Les revenus du groupe se sont ainsi établis à 905,7 millions d'euros, ce qui constitue une progression de 126% à changes et périmètre constants sur un an. Si Trigano profite d'un effet de base largement favorable, son activité ayant été "fortement affectée par la crise sanitaire" liée au troisième trimestre 2019-2020, "le chiffre d'affaires ressort également nettement au-dessus de son niveau d'il y a deux ans (+16% en organique)" relève Emmanuel Parot, analyste chez Gilbert Dupont.

"C’est un niveau d’activité assez stratosphérique… Personne ne s’attendait à +23% par rapport aux chiffre d'affaires réalisé sur les neuf premiers mois de l'exercice 2018-2019" souligne pour sa part Sébastien Faijean, qui suit le dossier pour ID Midcaps.

Dans le détail, les ventes de camping-cars (+155,3%), de caravanes (+80,0%) et d’accessoires pour véhicules de loisirs (+104,7% à périmètre constant) "ont bénéficié de l’intérêt renforcé des consommateurs pour les loisirs de plein air dans la plupart des pays européens" juge Trigano. "Grâce à la montée en puissance de ses capacités de production et en dépit des tensions observées sur l’approvisionnement de divers composants qui ont perturbé le fonctionnement de plusieurs lignes de fabrication, Trigano n’a pas ménagé ses efforts pour satisfaire la demande et livré environ 15.800 camping-cars au troisième trimestre" est-il précisé. Soit près de 174 camping-cars par jour.

Impact limité de la pénurie de semi-conducteurs

Conséquence de ce point d'activité trimestriel, Sébastien Faijean relève nettement sa prévision de chiffre d'affaires annuel, à 2,9 milliards d'euros, traduisant une "légère croissance au 4e trimestre alors que le groupe est parvenu à réduire le déficit de production de 500 véhicules comparativement aux 1.500 initialement prévus". Le constructeur automobile n'a de fait pas été épargné par la pénurie mondiale de semi-conducteurs, comme l'explique Emmanuel Parot. "Les châssis utilisés par Trigano viennent de l'usine Ford de Kocaeli, en Turquie, qui a été contrainte de fermer pendant huit semaines. Après avoir initialement estimé l'impact à 1.500 camping-cars, le groupe a su se tourner vers d'autres fournisseurs pour limiter son manque à gagner, qui devrait finalement s'établir autour de 40 millions d'euros" selon les calculs de l'analyste.

"Trigano va quasiment réaliser en 2020-2021 le chiffre d'affaires que nous attendions pour 2022-2023" souffle Sébastien Faijean, visiblement impressionné.

Pour Emmanuel Parot, deux éléments ont joué en la faveur de Trigano sur le trimestre écoulé. D'une part, "la demande finale, qui s'illustre avec les immatriculations, a très clairement profité de la crise sanitaire, car le "produit camping-car" correspond parfaitement à la recherche de sécurité sanitaire et à la soif de liberté" des consommateurs. Et d'autre part, le groupe a tiré parti d'un effet plus technique, à savoir le restockage des concessionnaires. À flux tendu depuis le début de l'année, Trigano avait vu son niveau de stocks de produits finis atteindre un niveau historiquement faible à l'issue du premier semestre. "Les stocks sont encore bas car la demande est très forte partout donc les constructeurs ne parviennent pas nécessairement à la fournir, leurs outils de production actuel ne le permettant pas" souligne Emmanuel Parot, selon qui l'enjeu, pour Trigano, consiste désormais à "augmenter cette capacité de production et bien gérer cette montée en cadence pour délivrer le carnet de commandes qui se remplit à un rythme effréné".

Concernant la réaction du marché à cette publication, l'expert juge là aussi que deux facteurs justifient la flambée du jour. L’augmentation des prix des matières premières et des châssis de camping-cars, qui a conduit Trigano à augmenter les tarifs de ses gammes 2022 de l’ordre de 5 à 10%, est "un peu supérieur à l'inflation sur les matériaux et les châssis notamment" souligne-t-il, ce qui devrait permettre au groupe "de faire progresser se marge brute". Autre élément porteur: la présentation de la nouvelle gamme (avec la saison qui démarre en juin) pour laquelle la demande est ultra-forte. "Le carnet de commandes qui assurerait la production de l'année devrait ainsi être plein dès juillet" avance-t-il.

Si le groupe ne fournit pas de perspective chiffré pour l'ensemble de son exercice, "le discours de la direction est très "bullish" avec des commandes fermes à un niveau jamais vu et des hausses de prix. (...) La question pour les concessionnaires n’est plus le prix mais la capacité à être livrés en véhicules" juge Sébastien Faijean. "Le mix-volume prix sera très favorable" anticipe pour sa part Emmanuel Parot, qui estime que Trigano est d'ores et déjà "assuré de poster une croissance organique à deux chiffres" sur l'ensemble de l'année.

Encore un potentiel d'appréciation pour le titre

Les deux spécialistes s'accordent ainsi à dire que le groupe va ainsi bénéficier d'une très forte génération de cash, "ce qui lui ouvre la porte à de nouvelles opportunités d’acquisitions" selon Sébastien Faijean, qui rappelle que "le groupe devrait d’ailleurs intégrer 400 millions d'euros de revenus additionnels en 2020-2021, liés à l’acquisition d’un groupement de concessionnaires qui représente une part de marché de 15% en France".

Toujours à l'achat sur le titre, ils estiment que celui-ci conserve une belle marge de progression. "Tous les indicateurs sont au vert" pour Emmanuel Parot, qui évoque les "multiples de valorisation pas excessifs du groupe (à 13 fois le PE - ou ratio cours sur bénéfices, NDLR)" du groupe vis-à-vis de ses concurrents européens. "Nous sommes en train de revoir en hausse l’ensemble des prévisions mais il reste clairement beaucoup de marge de manœuvre au titre pour s’apprécier, alors que les stocks des réseaux des concessionnaires restent très bas et que la croissance du marché des camping-cars n’affiche aucun signe de ralentissement" constate pour sa part Sébastien Faijean, dont l'objectif est fixé à 210 euros sur l'action Trigano. Kepler Cheuvreux a également nettement relevé sa cible sur le titre, de 190 à 230 euros ce jeudi matin, tout comme Portzamparc (de 196 à 208 euros). Toujours à surperformer, Oddo BHF rehausse aussi son objectif de 200 à 232 euros.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TRIGANO en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +35.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat