Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TRIGANO

TRI - FR0005691656 SRD PEA PEA-PME
105.900 € -3.11 % Temps réel Euronext Paris

Trigano : Les ventes de camping-cars en berne chez Trigano, le titre décroche en Bourse

jeudi 26 septembre 2019 à 10h45
Les investisseurs sanctionnent le 4e trimestre décevant de Trigano

(BFM Bourse) - Les revenus du constructeur de camping-cars se sont fortement contractés au dernier trimestre de son exercice 2018-2019 en raison d'une réduction de la production de deux sites. Trigano prévient en outre que les incertitudes économiques pourraient impacter la croissance de son marché. Le titre s'effondre de près de 20%.

À rebours d'un marché parisien qui amorce un léger rebond (après des déclarations conciliantes de la Chine sur le dossier commercial), l'action Trigano signe -de loin- la plus forte chute de ce début de matinée au sein du SBF 120, avec un repli de 18,3% à 74,55 euros. Ce plongeon intervient alors que le titre du spécialiste tricolore des caravanes et camping-cars a déjà bouclé les quatre dernières séances dans le rouge (-22,6% sur cinq jours). À noter, le volume d'échanges, bien plus important qu'à l'accoutumée puisque moins d'une heure après l'ouverture des cotations à Paris, plus de 0,5% du tour de table a changé de mains, ce qui correspond à environ cinq fois le volume d'échanges moyen lors des dernières séances.

Un 4e trimestre en-deçà des attentes

Sur la période allant du 1er juin au 31 août, Trigano a enregistré un chiffre d'affaires de 469,8 millions d'euros, en repli de 9,4% en données publiées et de 9,1% à périmètre et changes constants, sur un an. Les ventes de camping-cars, qui représentent les trois quarts de l'activité, ont chuté de 12,5% sur ces trois mois, "sous l'effet de la baisse de production de deux sites (notamment celui de Tournon) liée à la réimplantation des lignes de montage et de difficultés d'approvisionnement des bases roulantes Euro 6d ayant provoqué des arrêts de chaines".

Les motorisations Euro 6d respectent de nouvelles normes plus strictes d'émissions polluantes et ont poussé les distributeurs à liquider leurs stocks de véhicules sous les précédentes normes au cours des derniers trimestres. Trigano précise qu'il va chercher à "adapter sa capacité de production ainsi que le niveau de ses coûts" aux évolutions de la demande.

Sur l'ensemble de l'exercice décalé du groupe, de septembre 2018 à août 2019, la baisse des ventes de camping-cars se limite toutefois à 2,7% à périmètre et taux de change constants. Trigano indique, dans son communiqué publié mercredi soir, qu'elles ont été affectées par cette politique de réduction des stocks et par "les difficultés de certains marchés touchés par la mise en place de taxes ou par des incertitudes politiques ou économiques". Les ventes du groupe se sont ainsi établies à 2,33 milliards d'euros sur son exercice 2018-2019, contre 2,31 milliard d'euros sur l'exercice précédent (+0,6% en publié, -1,1% en organique). Ce chiffre ressort en-deçà du consensus établi par Factset, les analystes interrogés tablant en moyenne sur 2,4 milliards d'euros.

Les ventes de la division véhicules de loisirs (caravanes et camping-cars), principale contributrice au chiffre d'affaires, ont augmenté de 0,4% en données publiées et ont reculé de 1,5% à changes et périmètre constants, s'établissant à 2,13 milliards d'euros. Les ventes d'équipements de loisirs ont progressé de 2,6% en données publiées et de 2,8% à périmètre et changes constants, pour atteindre 193,7 millions d'euros.

Oddo, Portzamparc et Kepler Cheuvreux abaissent leur objectif

En réaction à cette publication trimestrielle décevante, les bureaux d'études n'ont pas tardé à revoir leur objectif sur le dossier. Ainsi, les analystes de Portzamparc considèrent que la production "restera impactée au premier trimestre par le réaménagement des sites". S'ils restent à l'achat sur la valeur, ils réduisent néanmoins sensiblement leur cible, de 148 à 126 euros, et anticipent une contraction de la marge opérationnelle du groupe (de 9,8 à 9,3%) pour l'exercice à venir.

Même son de cloche du côté d'Oddo BHF, qui abaisse à la fois sa recommandation, d'achat à neutre, et son objectif de cours, de 122 à 100 euros, à la suite de cette publication. Le broker juge en effet le quatrième trimestre "décevant" avec notamment des revenus largement inférieurs à ses anticipations (à 469,8 millions d'euros alors que le bureau d'études misait sur 496,8 millions d'euros et que le consensus attendait 537,5 millions d'euros). Oddo estime par ailleurs que "des incertitudes subsistent notamment au Royaume-Unis (15% du CA) pour des raisons économiques (Brexit)", l'intermédiaire financier évoquant également des politiques fiscales renchérissant le prix des produits (taxe CO2 au Royaume-Uni et en Suède).

Enfin, Kepler Cheuvreux reste à l'achat mais réduit son objectif de cours de 100 à 95 euros.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TRIGANO en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.20 % vs -3.40 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat