Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TRIGANO

TRI - FR0005691656 SRD PEA PEA-PME
149.200 € -1.39 % Temps réel Euronext Paris

Trigano : Les commandes de camping-cars s'affolent, Trigano s'envole en Bourse

mardi 17 novembre 2020 à 12h35
Trigano au plus haut depuis septembre 2018 en Bourse

(BFM Bourse) - Le contexte de crise sanitaire a suscité "un intérêt sans précédent" pour le camping-car, dont Trigano a su tirer parti. Le groupe dévoile ainsi des résultats annuels supérieurs aux attentes et se veut optimiste pour l'avenir. "Les planètes s'alignent", indique un spécialiste du dossier. Le marché acquiesce.

Parmi toutes les valeurs décotées qui trustent le sommet du palmarès de la cote parisienne depuis lundi dernier se glisse mardi matin Trigano, avec un bond de 13,8% à 134,8 euros peu après 10h. Sauf que contrairement aux autres valeurs recherchées, le titre du spécialiste français des camping-cars touche ainsi un plafond depuis septembre 2018, et affiche désormais une hausse de 43% depuis le début de l'année. Le groupe pèse ainsi près de 2,6 milliards d'euros.

Il faut dire que "les planètes s'alignent" pour Trigano en 2020, comme le constate Emmanuel Parot, analyste qui suit le dossier pour Gilbert Dupont.

La publication annuelle du groupe mardi matin en témoigne puisque le résultat net du n°1 européen du secteur n'a reculé que de 16,7% à 139,6 millions d'euros entre septembre 2019 à août 2020 malgré la crise sanitaire, indique le communiqué. Le résultat opérationnel courant a encore mieux résisté, s'établissant à 180,6 millions d'euros (-13,2%), "ce qui est plutôt une bonne performance puisque nous retenions 154,6 millions d'euros et que le consensus était à 157 millions d'euros" souligne Emmanuel Matot, analyste chez Oddo BHF, qui précise que les résultats présentés ressortent "supérieurs aux attentes".

Vigoureuse reprise cet été

Emmanuel Parot se dit également "positivement surpris par les résultats", notamment sur la marge opérationnelle, qui s'est établie à 8,3%, alors qu'il misait sur 7,8%, ce qui le plaçait déjà "en haut du consensus", ainsi que par la très forte génération de "free cash flow", avec une variation de trésorerie de +125 millions d'euros entre les mois de septembre 2019 et 2020, à 330 millions.

Pour rappel, Trigano avait déjà dévoilé "une excellente publication" (déjà selon Emmanuel Parot) fin septembre dernier, quand il avait fait état d'une vigoureuse reprise de l'activité au cours de l'été, celle-ci ayant permis de limiter la chute de ses revenus annuels à 6,2%, à près de 2,2 milliards d'euros. Il a ainsi nettement surperformé le marché automobile: alors que les constructeurs tablent sur chute de l'ordre de 25 à 30% en France sur l'année, le recul des ventes sur l'exercice a pu être limité à 5,4% pour les camping-cars et 11,3% pour les caravanes, souligne Trigano.

Une dynamique porteuse

Outre la résilience affichée sur l'exercice écoulé, le marché est également séduit par les perspectives particulièrement optimistes du groupe qui indique que, dans un contexte de crise sanitaire, "le camping-car suscite un intérêt sans précédent". "Privés de leur liberté de déplacement, de plus en plus de consommateurs européens sont en effet particulièrement sensibles aux valeurs de liberté, d'indépendance, de convivialité, d'authenticité, d'économie, d'écologie traditionnellement véhiculées par le camping-car, valeurs auxquelles s'ajoute aujourd'hui la sécurité sanitaire" développe Trigano.

Cet engouement se traduit par "un très bon carnet de commandes, alimenté par une forte demande finale ainsi que par les concessionnaires qui veulent reconstituer leurs stocks actuellement très bas" détaille Emmanuel Parot. "L'enjeu, désormais, est de délivrer" ajoute l'analyste, qui précise que sur ce point, l'ouverture de deux nouvelles usines en Italie et en Espagne constitue un élément très favorable, puisque cela augmente de 10% les capacités de production du groupe, ce qui lui permettra de "transformer ce backlog en revenus".

"Le message de la direction est très positif pour ce qui concerne l’exercice 2020-2021 : l’engouement pour le camping-car ne va pas s’arrêter avec le fait qu’un ou plusieurs vaccins soient disponibles sur le marché" estime également Sébastien Faijean, analyste chez IDMidCapds.

"Blue sky scenario"

Pour ce dernier, "le seul point d’attention est le marché allemand qui continue d’être le premier européen par la taille et la dynamique, et qui est de fait très concurrentiel". L'analyste prévient donc que "le mix-géographique pourrait donc être moins favorable aux marges du groupe puisque Trigano fait de meilleurs résultats dans les pays où il est très bien implanté comme la France, l’Italie et l’Espagne alors que sa part de marché en Allemagne est inférieure à 20%".

Un bémol qui n'en est pas vraiment un pour Emmanuel Parot, qui considère que, parmi les relais de croissance du groupe, figure notamment le retour sur sa clientèle "core business", à savoir les 55-65 ans, tranche sur laquelle Trigano "va bénéficier d'une démographie favorable sur ses gros marchés (France et Allemagne) dans les années à venir". Il rappelle en outre que le marché du camping-car "a complètement explosé en Allemagne pour devenir aujourd'hui deux fois plus gros que celui de la France, quand les deux étaient au même niveau il y a de cela 15 ans". En outre, "l'arrivée dune clientèle beaucoup plus jeune sur les vans et fourgons constitue un deuxième "driver" pour Trigano, et laisse penser que la dynamique n’est pas juste conjoncturelle" poursuit Emmanuel Parot.

"C’est plutôt un "blue sky scenario" pour Trigano, et l’arrivée d’un vaccin permettra pour ses clients qui sont majoritairement des retraités de revenir dans les salons ainsi que chez les concessionnaires" corrobore Sébastien Faijean, pour qui "le marché constate ce matin que Trigano n’est pas une valeur "Covid", ce qui peut être négatif par les temps qui courent".

Les analystes relèvent leurs objectifs de cours

Après avoir traversé la crise sanitaire sans encombre ou presque -Trigano ayant "beaucoup profité de la thématique Covid et de l'incapacité de prendre l’avion pour se constituer une nouvelle clientèle" souligne Emmanuel Parot-, le groupe voit donc l'avenir en vert. Et "le titre devrait rapidement retrouver ses plus hauts (touché à 175 euros en mai 2018, NDLR) puisque sur la base de nos estimations, le titre affiche un PER de 14, ce qui laisse de la marge de manœuvre au regard des fondamentaux" juge Sébastien Faijean. Ce dernier est toujours à l’achat et vise désormais plus de 150 euros pour l'action, contre 136 euros précédemment.

Déjà à l'achat, Emmanuel Parot porte aussi sa cible de 140,5 à 145 euros sur le titre Trigano, tandis qu'Emmanuel Matot -également acheteur- relève son objectif de 122 à 139 euros.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TRIGANO en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +12.62 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat