Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

TESLA INC.

TSLA - US88160R1014 SRD PEA PEA-PME
- -

Tesla inc. : Les vendeurs à découvert jettent l'éponge et font flamber Tesla en Bourse

mardi 4 février 2020 à 17h32
Tesla vaut désormais plus de 160 milliards de dollars

(BFM Bourse) - Au lendemain d'un bond de près de 20% qui a porté sa capitalisation boursière à 140 milliards de dollars, Tesla flambe encore mardi à Wall Street et vaut désormais plus que General Motors, Ford, Fiat Chrysler, Renault et PSA réunis. Le rachat forcé des positions à découvert sur le titre Tesla provoque une explosion des cours.

Tesla vaut plus de 160 milliards de dollars peu après l'ouverture des échanges à Wall Street mardi 4 février grâce à une nouvelle flambée de 16,4% au lendemain d'un bond de près de 20%. Le titre du constructeur de véhicules électriques haut de gamme se négocie ainsi à quelque 906 dollars (record historique) peu avant 12h outre-Atlantique, alors qu'il ne valait que 176,99 dollars le 3 juin dernier. En huit mois, le titre Tesla enregistre donc une progression de.. 400% ! Sa valorisation bondit ainsi, sur la période, de 32 à 163 milliards de dollars.

Tesla pèse donc désormais plus que Ford (36,2 milliards de dollars), General Motors (49,08 milliards), Fiat Chrysler Automobiles (18,7 milliards), Renault (11,36 milliards) et PSA (19,3 milliards), dont les capitalisations combinées atteignent seulement 134,6 milliards de dollars. Et l'écart de valorisation qui sépare le groupe d'Elon Musk du premier constructeur automobile mondial en termes de capitalisation boursière se réduit comme peau de chagrin, Toyota étant actuellement valorisé 202 milliards de dollars. À la Bourse de Paris, Tesla serait la deuxième capitalisation boursière, derrière LVMH (202 milliards) mais devant L'Oréal (145 milliards) et les 38 autres valeurs de l'indice phare du marché parisien.

Le précédent Volkswagen

Pour Nicolas Chéron, responsable de la recherche marchés chez Binck.fr, "le cas de Tesla est ce que l'on appelle un "corner", quand les vendeurs à découvert (ceux qui misent sur la baisse d'une action, NDLR) sont contraints, par leurs courtiers, de racheter leurs positions "shorts" car ils ne peuvent plus les tenir par manque de marge. Ce qui engendre une explosion des cours dans des proportions et des volumes historiques, avec un mouvement spéculatif jamais vu sur le titre et dont il est impossible de définir la fin".

Le cas de Tesla n'es pas sans rappeler celui de Volkswagen, lorsque le constructeur allemand était brièvement devenu la première capitalisation mondiale (à 370 milliards de dollars, devant Exxon) lorsque Porsche avait révélé avoir pris le contrôle de 74% des actions avec droit de vote de Volkswagen en octobre 2008, alors qu'il détenait une participation directe de seulement 31% six mois auparavant. Cette annonce surprise avait pris de court le marché, et en particulier les vendeurs à découvert, puisque seulement 6% des actions Volkswaggen avec droit de vote étaient encore en circulation après cette annonce (l'État de Basse-Saxe détenant les 20% restants). Désespérés de fermer leurs positions "short", les vendeurs à découvert avaient dû payer une prime colossale pour racheter leurs titres et l'action Volkswagen avait pris 82% en une séance...

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur TESLA INC. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.07 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat