Bourse > Tarkett > Tarkett : Défend sa marge d'EBITDA au 1er semestre
TARKETTTARKETT TKTT - FR0004188670TKTT - FR0004188670
36.900 € +0.14 % Temps réel Euronext Paris
36.910 €Ouverture : -0.03 %Perf Ouverture : 37.175 €+ Haut : 36.625 €+ Bas :
36.850 €Clôture veille : 65 252Volume : +0.10 %Capi échangé : 2 351 M€Capi. :

Tarkett : Défend sa marge d'EBITDA au 1er semestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier semestre de l'exercice 2014, le résultat net part du groupe de Tarkett a reculé de 16,1% à 30,8 millions d'euros (0,48 euro par action). Très exposé à l'ex-URSS (grosso modo, la CEI), le groupe s'est cependant adapté et est parvenu à préserver sa marge brute d'exploitation (EBITDA).

Sur la période, les ventes du spécialiste des revêtements de sol et des surfaces sportives ont reculé de 5,4% à 1,1 milliard d'euros, soit en termes organique une contraction de 1,4%. Rappelons qu'au 1er trimestre, la contraction des ventes à données comparables s'était limitée à 0,2%.

'Tous les segments ont affiché une croissance organique positive, à l'exception du segment CEI & Autres (soit 31,1% du CA, ndlr), pénalisé par la crise en Ukraine ainsi que par le ralentissement de l'économie russe', explique le groupe.

De plus, l'effet de changes négatif issu notamment des devises de la CEI et du dollar américain a de nouveau été sensible, à hauteur de 4,2%.

Consolidé depuis le 1er mai, le groupe polonais Gamrat Flooring 'a donné lieu à une légère contribution positive de +0,3%'.

Cependant et toujours durant la premier moitié de l'année, l'excédent brut d'exploitation (EBITDA, selon l'acronyme anglais) ajusté a plié de 5,6% à 125,7 millions, d'où une marge stable de 11,4%. Ce taux était de 7,3% au 1er trimestre.

'Cette performance est le résultat des mesures rapidement mises en place par le groupe dans les pays de la CEI en réaction à la crise en Ukraine, ainsi que de la bonne tenue des autres segments'.

Selon le PDG de Tarkett, Michel Giannuzzi, 'dans un contexte très difficile dans les pays de la CEI, Tarkett a prouvé la force de son modèle économique et sa capacité à maintenir un niveau de profitabilité solide grâce à sa rapidité d'adaptation face à des conditions de marché perturbées'.

'Nous sommes confiants dans la capacité de Tarkett à maintenir une dynamique de croissance rentable et profitable', a-t-il ajouté.

En guise de perspectives, Tarkett reste 'prudent' pour le reste de l'année 2014, compte tenu des incertitudes économiques.

Mais à moyen terme, le groupe entend toujours générer une croissance supérieure à celle du PIB des régions où il est présent, maintenir sa marge d'EBITDA au-delà de 12% et 'générer 300 millions d'euros de chiffre d'affaires additionnels d'ici 2016 par de la croissance externe'.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI