Bourse > Stmicroelectronics > Stmicroelectronics : Sous pression après un nouvel avertissement de nokia
STMICROELECTRONICSSTMICROELECTRONICS STM - NL0000226223STM - NL0000226223
14.210 € +1.03 % Temps réel Euronext Paris
14.070 €Ouverture : +1.00 %Perf Ouverture : 14.335 €+ Haut : 14.000 €+ Bas :
14.065 €Clôture veille : 1 583 410Volume : +0.17 %Capi échangé : 12 939 M€Capi. :

Stmicroelectronics : Sous pression après un nouvel avertissement de nokia

Sous pression après un nouvel avertissement de nokiaSous pression après un nouvel avertissement de nokia

(Tradingsat.com) - Les tensions grandissantes sur les taux d'emprunt espagnols à 10 ans, qui frôlent désormais les 7% après la dégradation de Moody's sur l'Espagne, continuent d'affecter les marchés boursiers ce jeudi, avec une configuration malgré tout assez classique. Alors que les valeurs défensives résistent (Pernod Ricard, Danone etc.), les cycliques et les bancaires sont attaquées.

Sur le compartiment technologique, STMicroelectronics accuse un repli de 2,6% vers les 4 euros, soit la plus mauvaise performance au sein de l'indice CAC 40. Le groupe de semi-conducteurs est affecté aujourd'hui par les déboires de son client Nokia qui vient de lancer un nouvel avertissement.

Nokia, le groupe finlandais de télécommunications en difficulté depuis plusieurs trimestres, a annoncé la suppression de 10 000 postes dans le cadre d'un vaste plan de réduction des coûts censé redresser les comptes de la société, qui veut à tout prix retrouver "l'équilibre opérationnel le plus tôt possible". Son titre chute actuellement de plus de 10% à la Bourse de Francfort.

Le Groupe veut réduire de 3 milliards d'euros ses dépenses opérationnelles non-IFRS de la division Terminaux & Services (Devices & Services) à fin 2013, envisage de céder certains actifs non stratégiques, et réorganise son management avec la nomination de nouveaux directeurs exécutifs dès le 1er juillet.

Nokia a aussi indiqué que le durcissement de l'environnement concurrentiel affectait plus fortement que prévu son activité de terminaux intelligents (smartphones) au second trimestre 2012, et qu'en l'absence de visibilité, cette "dynamique concurrentielle" allait se poursuivre au troisième trimestre.

Dans ce contexte, Nokia anticipe désormais au second trimestre 2012 une marge opérationnelle Devices & Services (non-IFRS) inférieure aux -3% enregistrés au premier trimestre, alors que le Groupe visait auparavant une marge égale ou inférieure à -3%.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI