Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

STMICROELECTRONICS

STM - NL0000226223 SRD PEA PEA-PME
12.305 € +0.53 % Temps réel Euronext Paris

Stmicroelectronics : Pourquoi le secteur des semi-conducteurs plonge à cause de l'auto et des smartphones

jeudi 6 décembre 2018 à 13h50
Les semi-conducteurs reculent encore fortement jeudi matin à la Bourse de Paris

(BFM Bourse) - Les investisseurs qui ont parié sur le secteur européen des semi-conducteurs afin de tirer parti de l'accumulation des innovations dans les smartphones et véhicules de pointe sont piégés par la dégradation de la conjoncture qui affecte ces deux marchés à la fois. À la Bourse de Paris, STMicro et Soitec dévissent encore.

Depuis son plus haut atteint le 14 juin dernier (à 4.299 points) et la clôture de mercredi, l'indice Stoxx Europe TMI Semiconductors a perdu 27% de sa valeur, mettant un terme au mouvement de hausse de cet indice qui avait quasiment triplé depuis début 2016. Et la chute n'est probablement pas terminé, les valeurs du secteur des semi-conducteurs étant une nouvelle fois à la peine jeudi sur les Bourses européennes. Selon plusieurs analystes, le marché est actuellement confronté à un retournement de cycle, comme le démontrent plusieurs éléments distincts.

Industrie automobile et marché des smartphones à la peine

La montée des tensions commerciales sino-américaines a provoqué un net ralentissement de l'industrie automobile. Parallèlement, le marché des smartphones ralentit aussi après des années de forte croissance, Apple étant lui-même confronté à une érosion de ses ventes d'iPhone et à des perspectives incertaines. Par ailleurs, les indices européens des directeurs d'achat (PMI) poursuivent leur repli, ce qui laisse penser que la chute des semi-conducteurs européens en Bourse devrait se prolonger.

La croissance des ventes mondiales de puces devrait en outre ralentir à 2,6% l’an prochain contre 15,9% cette année, selon les prévisions de la Semiconductor Industry Association (WSTS). En 2018, le chiffre d'affaires du marché européen devrait s'élever à 38,8 milliards d'euros, soit moins de 10% du marché mondial dominé par les groupes américains (Intel, Qualcomm, Micron, Texas) et asiatiques (Samsung, TSMC, SK Hynix et Toshiba).

Le marché méfiant envers le secteur

Les investisseurs ont durement sanctionné en Bourse les entreprises qui n'ont pas atteint leurs objectifs ou n'offrent pas de perspectives claires pour 2019, malgré des propos rassurants concernant les perspectives à long terme. "Le marché dit : "Je ne te crois pas"", a expliqué à Reuters Andrew Gardiner, analyste chez Barclays. "C'est la réaction classique des investisseurs dans le secteur des semi-conducteurs en période de ralentissement" ajoute-t-il. Le ralentissement des marchés automobiles en Amérique du Nord, en Chine et en Europe a entraîné une série d'avertissements sur les bénéfices des constructeurs automobiles.

Un coup dur pour les deux plus grands fabricants européens de puces électroniques, Infineon et STMicroelectronics , le secteur automobile représentant 40% du revenu d'Infineon et 30% de celui de STMicro. Le groupe franco-italien a d'ailleurs reconnu que "les conditions du marché chinois étaient peu favorables". Quant à l'allemand Infineon, il a déclaré qu'il y avait "une probabilité accrue de ralentissement". "Ils ont du mal à estimer l'impact" pour Achal Sultania, directeur de la recherche sectorielle chez Credit Suisse. "La perte au niveau des résultats n'a pas été significative mais les investisseurs revoient en baisse les multiples qu'ils sont prêts à payer pour détenir ces actions" développe-t-il.

STMicro et Soitec dévissent

À la Bourse de Paris, les deux valeurs du secteur perdent plus de 4% à la mi-séance jeudi, après avoir déjà cédé plus de 3% au cours de l dernière séance. Soitec, qui conçoit et produit des matériaux semi-conducteurs, recule de 5,04% à 49,38 euros vers 13h tandis que STMicro abandonne pour sa part 4,54%à 12,3 euros. Si le CAC et la Bourse de Paris dans son ensemble sont très mal orientés jeudi matin sur fonds de tensions commerciales sino-américaines, les titres des deux groupes sous-performent tout de même le marché. Depuis le 1er janvier, STMicro et Soitec ont respectivement perdu 32,3% et 16,8% de leur capitalisation boursière.

Quentin Soubranne - ©2018 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur STMICROELECTRONICS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.90 % vs -1.61 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat