Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

STELLANTIS

STLA - NL00150001Q9 SRD PEA PEA-PME
17.572 € +0.09 % Temps réel Euronext Paris

Stellantis : Scandale Volkswagen, mauvaise publicité pour le diesel

mardi 22 septembre 2015 à 13h25
Le scandale Volkswagen attise les craintes sur le diesel

(BFM Bourse) - Les conséquences boursières du scandale des diesels trafiqués de Volswagen s’amplifient. Tandis que l’action du constructeur automobile allemand dévisse de 20% au lendemain d’une chute de 18%, les titres Peugeot et Renault ne sont pas épargnés. Ils plongent mardi de 10% (-9,9% à 13,68 euros) et 8% (-8,1% à 65,87 euros) respectivement à mi-séance.

Les craintes de tricherie prennent une dimension mondiale. Accusé par les autorités américaines d'avoir doté quelque 482 000 véhicules vendus aux Etats-Unis d'un logiciel espion capable de détecter les tests de mesure anti-pollution et d’activer un dispositif limitant l’émission de gaz polluants, Volkswagen a révélé mardi qu’un total de 11 millions de ses véhicules dans le monde seraient équipés de ce même logiciel de trucage.

Les Etats-Unis ne sont donc pas seuls concernés par cette duperie à grande échelle qui pourrait d’ailleurs tout aussi bien concerner d’autres constructeurs.

Michel Sapin, le ministre des Finances, estime ainsi qu’une enquête au niveau européen est nécessaire. "Ne serait-ce que pour rassurer les uns et les autres, il me paraît nécessaire de le faire aussi pour les constructeurs français", a-t-il notamment déclaré sur l’antenne d’Europe 1. La Corée du Sud a également annoncé son intention d’enquêter.

Triche au diesel

A l’heure où le caractère cancérigène des motorisations diesel est devenu de notoriété publique, le fait que la tromperie de Volkswagen porte précisément sur les modèles diesel à quatre cylindres du constructeur interpelle.

Aux Etats-Unis, le groupe communiquait justement beaucoup sur le diesel propre. Et si les modèles diesel représentaient 23 % du total des ventes de la marque Volkswagen en août sur le marché américain, les proportions sont bien différentes en Europe, et surtout en France, où la fiscalité favorise le diesel depuis longtemps.

Les constructeurs automobiles français se sont même faits une spécialité de ce type de motorisation, en particulier PSA Peugeot Citroën, qui s’enorgueillit régulièrement de cette spécificité. "PSA respecte les procédures d'homologation en vigueur dans tous les pays où il opère", a simplement répondu un porte-parole du groupe automobile français à une question de l’agence Reuters sur le scandale Volkswagen.

Ni PSA Peugeot Citroën ni Renault ne sont présents sur le marché américain, où les normes automobile anti-pollution sont plus sévères que sur le continent européen.

F. B. - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur STELLANTIS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +36.21 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat