Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

STELLANTIS

STLA - NL00150001Q9 SRD PEA PEA-PME
15.568 € -6.85 % Temps réel Euronext Paris

Stellantis : Pourquoi Peugeot subit tout particulièrement la crise politique britannique

jeudi 15 novembre 2018 à 17h05
Bien implanté au Royaume-Uni, PSA dévisse en Bourse à cause des inquiétudes sur le Brexit

(BFM Bourse) - Au lendemain de l'accord trouvé entre le Royaume-Uni et l'UE sur le Brexit, le gouvernement britannique se retrouve au bord de l'implosion après la démission de plusieurs ministres mécontents du projet soutenu par Theresa May. Si l'ensemble des indices européens sont affectées, certaines valeurs comme Peugeot souffrent plus que d'autres. Explications

Vers 17h, le titre du deuxième constructeur automobile européen (derrière Volkswagen) cédait 5,72% à 19,685 euros. Peugeot avait certes débuté la séance en léger repli mais la chute s'est accélérée à la suite des démissions successives de plusieurs ministres du gouvernement de Theresa May. La Première ministre britannique, qui doit encore convaincre la Chambre des communes de signer cet accord, perd de sa légitimité et un vote de défiance a même été réclamé par un député pro-Brexit. Les incertitudes demeurent, donc, quant à l'adoption finale de ce projet d'accord.

Sur la Bourse de Paris, ce sont les entreprises les plus exposées au Royaume-Uni qui subissent de plein fouet cette crise politique outre-Manche. En tête de celles-ci figure le groupe PSA, qui a racheté Opel -et sa marque soeur Vauxhall en Grande-Bretagne- à General Motors en mars 2017. Par le truchement de cette acquisition le constructeur français possède désormais deux usines Vauxhall au Royaume-Uni : une à Ellesmere Port et une autre à Luton, où PSA a d'ailleurs investi 100 millions d'euros pour accroître les capacités du site.

Deuxième marché du groupe PSA en 2018

Le Royaume-Uni constitue un marché très important pour le groupe dirigé par Carlos Tavares qui y a réalisé 8,5% de son chiffre d'affaires global l'an dernier. Des chiffres notamment portés par les ventes de la "Vauxhall" Corsa, cinquième voiture la plus vendue au Royaume-Uni l'année dernière. "Avec près de 340 000 véhicules à fin octobre le Royaume-Uni est le deuxième marché du groupe PSA (au coude à coude avec l’Allemagne) derrière la France" en 2018, précise Alain Le Gouguec, directeur de la communication du constructeur français.

Malgré son plongeon boursier du jour, le titre Peugeot continue d'évoluer en territoire positif depuis le début de l'année (+19%). A noter le titre Peugeot avait déjà le titre le plus sanctionné du CAC 40 après les résultats du référendum sur le Brexit, dégringolant de 20,4% le 24 juin 2016.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur STELLANTIS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.70 % vs +35.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat