Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SP500 PI OPENN

ABNSP - DE0005591325
272.4600 € 0.00 %

Sp500 pi openn : S&P 500, trop haut trop vite?

lundi 23 novembre 2020 à 15h21
Alexandre Baradez

Alexandre Baradez Responsable des analyses marchés pour le groupe IG

Diplômé de l'ESCE en 2003, il a d'abord évolué plusieurs années chez BNP Paribas, puis au sein de la Banque Robeco. En 2009, Alexandre Baradez entre chez Saxo Banque en tant que "sales trader". Son expérience des marchés financiers et plus particulièrement des devises l'amène rapidement à …

(BFM Bourse) - Le principal indice boursier américain a battu un nouveau record historique en novembre après les annonces successives concernant les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna, sortant même d’une zone de consolidation dans lequel il évoluait depuis septembre.

Le précédent record du S&P 500 datait de début septembre, juste avant la phase de correction liée notamment aux valeurs technologiques, correspondant à une consolidation qui allait se poursuivre jusqu’à début novembre. L’élection américaine avait permis au S&P 500 de revenir sur le haut de la zone et les annonces de résultats des vaccins on catapulté l’indice au-delà, lui permettant d’afficher un nouveau record.

Mais cette hausse fait toutefois face à deux vents contraires importants.

Tout d’abord l’évolution de la situation sanitaire aux Etats-Unis où les mesures de restriction se multiplient dans plusieurs Etats. Dans le comté de Los Angeles par exemple, les autorités sanitaires ont indiqué ce week-end que si la moyenne des contaminations sur cinq jours dépassait 4500 cas, alors un confinement ("stay at home order") serait mis en place, permettant seulement aux travailleurs essentiels de quitter leur domicile.

Les projections faites par les investisseurs sur plusieurs mois, au vue des annonces sur l’efficacité des vaccins, se télescopent donc avec l’urgence de la situation sanitaire à court terme - et les pressions économiques qui en résultent.

Sans oublier que le Congrès ne parvient toujours pas à voter un plan de soutien économique même si des discussions ont repris entre républicains et démocrates.

L’épisode très inhabituel de tension entre le Trésor américain et la Réserve fédérale la semaine dernière a également pu instiller un peu plus de craintes sur le niveau de turbulence politique de la période de transition présidentielle…

Le deuxième vent contraire est celui de la performance économique des entreprises américaines : malgré le puissant rebond de la croissance américaine au troisième trimestre, les bénéfices des entreprises du S&P 500 s’affichent encore en repli de 6,3% par rapport au troisième trimestre 2019. Sachant que les performances du quatrième trimestre devraient également être impactées par la nouvelle vague de Covid-19 et les restrictions sanitaires… JPMorgan, la première grosse banque américaine a livrer ses anticipations, estime que la croissance aux Etats-Unis sera négative ce trimestre.

Dans ce contexte économique délicat avec une instabilité politique toujours élevée outre-Atlantique, nous pourrions donc assister à une poursuite de la phase de consolidation des indices américains avec une possible réintégration du "biseau" dans lequel évoluait précédemment le S&P 500.

©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.20 % vs +11.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat