Bourse > Societe generale > Societe generale : Recapitaliser les banques ne résoudra pas la crise, estime oudéa
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
50.210 € +0.86 % Temps réel Euronext Paris
49.605 €Ouverture : +1.22 %Perf Ouverture : 50.710 €+ Haut : 49.270 €+ Bas :
49.780 €Clôture veille : 2 681 480Volume : +0.33 %Capi échangé : 40 555 M€Capi. :

Societe generale : Recapitaliser les banques ne résoudra pas la crise, estime oudéa

Recapitaliser les banques ne résoudra pas la crise, estime oudéaRecapitaliser les banques ne résoudra pas la crise, estime oudéa

par Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - Une recapitalisation des banques européennes ne résoudra pas la crise, qui est avant tout liée à la capacité des pays de la zone euro à gérer leurs dettes souveraines, a déclaré vendredi le PDG de la Société générale Frédéric Oudéa, lors d'une interview à Reuters Insider.

Appelant les responsables européens à régler la crise grecque "le plus rapidement possible", Frédéric Oudéa a estimé que les difficultés que rencontrent actuellement les banques ne sont pas liées à des problèmes de déficit en fonds propres mais à des problèmes de liquidité en raison des tensions sur le marché interbancaire.

"L'enjeu principal est une crise de confiance vis-à-vis de la dette souveraine (...) Ce qui est important, c'est de résoudre le dossier grec le plus rapidement possible", a-t-il dit.

"Je ne pense pas que l'enjeu soit le niveau de fonds propres", a-t-il ajouté, réaffirmant que la Société générale n'a pas besoin de capital supplémentaire.

La capacité des banques européennes à faire face à la crise de la dette souveraine dans la zone euro suscite toujours les inquiétudes des investisseurs. Pour rassurer le marché, l'Autorité bancaire européenne procède à une nouvelle évaluation de la situation des fonds propres des établissements bancaires de l'Union européenne afin de prendre en compte l'intensification de la crise de la dette ces dernières semaines, ce qui pourrait ouvrir la voie à une recapitalisation des banques du continent.

Ce sujet de la recapitalisation des banques européennes doit aussi être évoquée dimanche lors de la rencontre à Berlin entre le président Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merkel. La Commission européenne devrait de son côté présenter des propositions pour recapitaliser les banques "dans les jours à venir".

DEXIA, UN "CAS PARTICULIER"

Interrogé sur la décision de la Banque centrale européenne de fournir aux banques de la liquidité à long terme pour éviter un assèchement de la liquidité, Frédéric Oudéa a estimé que la mesure allait dans le bon sens et permettrait de rassurer le marché sur la capacité des banques à se refinancer

"Ce qui a été annoncé hier est vraiment une étape importante (...) Cela devrait être suffisant au-moins pour les mois qui viennent", a-t-il dit.

"Le plus important, selon moi, pour rétablir la confiance est d'assurer la liquidité du système bancaire et, de ce point de vue, les décisions prises par la BCE vont clairement dans le bon sens pour rassurer le marché sur la capacité du système bancaire à se refinancer."

L'action SocGen a été la valeur bancaire européenne la plus durement touchée cet été par les inquiétudes des investisseurs quant à la solidité des banques européennes.

Depuis le début de l'année, la capitalisation boursière de la banque a été diminuée de moitié environ et ressort actuellement à un peu plus de 16 milliards d'euros.

Alors que les autorités belges, luxembourgeoises et françaises discutent des modalités d'un démantèlement de Dexia, dont un conseil d'administration déterminant est prévu samedi, le PDG de la SocGen a estimé que la situation de la banque franco-belge était un "cas particulier".

"Avec ce qui a été décidé par la BCE, personne ne doit s'attendre à d'autres difficultés pour le système (bancaire, NDLR)", a-t-il souligné.

A la Bourse de Paris, l'action Société progressait de 0,9% à 20,88 euros à 15h20, en phase avec l'indice bancaire européen (+1%).

Avec Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...