Bourse > Societe generale > Societe generale : Rebonds spectaculaires de toutes les banques, les craintes se dégonflent
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
49.600 € -1.37 % Temps réel Euronext Paris
49.830 €Ouverture : -0.46 %Perf Ouverture : 49.950 €+ Haut : 49.320 €+ Bas :
50.290 €Clôture veille : 1 006 240Volume : +0.12 %Capi échangé : 40 063 M€Capi. :

Societe generale : Rebonds spectaculaires de toutes les banques, les craintes se dégonflent

Rebonds spectaculaires de toutes les banques, les craintes se dégonflentRebonds spectaculaires de toutes les banques, les craintes se dégonflent

(Tradingsat.com) - Massacrées depuis le début de l'été dans la crainte de les voir supporter des dépréciations trop lourdes pour leurs bilans, les banques s'envolent jeudi à la Bourse de Paris, suite à l'accord trouvé tard dans la nuit par les dirigeants européens sur la décote de la dette grecque et la recapitalisation du secteur.

Les rebonds prennent une ampleur spectaculaire, à l'image de Société Générale (+21% à 22,7 euros), Crédit Agricole (+20,2% à 20,2 à 5,8 euros), BNP Paribas (+15% à 34,6 euros), Natixis (+9,3% à 2,5 euros).

Les investisseurs privés (les banques) vont accepter une décote volontaire de 50% sur la dette grecque qu'ils détiennent, soit sur 210 milliards d'euros (pour 350 milliards d'euros de dette totale).

Pour supporter cet effort supplémentaire, la recapitalisation des banques européennes s'effectuera de façon à hisser les ratios Core Tier 1 des grands établissements à au moins 9% avant juin.

L'Autorité Bancaire européenne (EBA) a chiffré provisoirement à 106 milliards d'euros le besoin de recapitalisation des banques du Vieux Continent.

Pour les quatre banques françaises soumises au test européen, le besoin total en fonds propres s'élève à 8,8 milliards d'euros : 2,1 milliards d'euros pour BNP Paribas, 3,4 milliards d'euros pour BPCE, la maison mère de Natixis, et à 3,3 milliards d'euros pour Société Générale.

En revanche, Crédit Agricole, qui affiche déjà un ratio Core Tier 1 de 9,26% après application de la directeur européenne CRD3 et du coussin de sécurité sur les expositions souveraines, n'a besoin d'aucun nouveaux fonds propres.

"Les banques françaises ne devrait pas faire appel au marché ou au fonds publics. La mise en réserve de leur profit sera suffisante", ont commenté les analystes d'Aurel BGC.

"A cela s'ajouteront des paiements de dividende en action ou au pire des suppressions de dividende (peu probable)", selon Oddo, estimant qu' "il ne sera probablement pas nécessaire de réduire agressivement les volumes d'activité pour respecter les objectifs".

Frédéric Oudéa, le PDG de Société Générale avait prevenu dès hier que la banque rouge et noire se recapitaliserait en mettant en réserve ses résultats, sans faire appel à l'argent public. "Si jamais il y avait besoin, ce dont je doute, on pourrait faire appel à nos actionnaires, et en tout cas nous ne demandons pas d'argent public", a assuré le dirigeant.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI