Bourse > Societe generale > Societe generale : Rbs minimise le risque de liquidité aux etats-unis
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
47.600 € -1.03 % Temps réel Euronext Paris
47.955 €Ouverture : -0.74 %Perf Ouverture : 48.120 €+ Haut : 47.310 €+ Bas :
48.095 €Clôture veille : 3 895 590Volume : +0.48 %Capi échangé : 38 447 M€Capi. :

Societe generale : Rbs minimise le risque de liquidité aux etats-unis

tradingsat

(Tradingsat.com) - Tombée hier sous les 19 euros, l'action Société Générale parvient mercredi matin à se reprendre avec tout le secteur bancaire. Vers 10h45, le cours de bourse de la banque rouge et noire grimpait ainsi de 3,2%, à 19,5 euros.

Au delà de l'aspect technique du rebond, la validation par la Cour constitutionnelle allemande des aides promises par l'Allemagne pour sauver la Grèce et lutter contre la crise de la zone euro est logiquement bien accueillie.

Un bémol de taille cependant, le gouvernement allemand ne pourra plus prendre seul des décisions dans l'urgence. Les députés devront donner leur feu vert à toute aide "de grande importance" consentie par l'Allemagne, la première contributrice de tous les plans de secours européens...

En parallèle, les analystes de RBS reviennent aujourd'hui dans une note de recherche sur les tensions sur les marchés interbancaires et de financement de gros des banques européennes. Ces tensions "peuvent refléter notamment des inquiétudes spécifiques sur les contreparties US de financement", souligne le broker.

On se souvient en effet que des informations sur la tension sur la liquidité dollar - financement à court terme en dollars - des banques européennes, et françaises en particulier, les avaient lourdement pénalisées en bourse au mois d'août.

Or, "Barclays, Deutsche Bank et Société Générale ont un quart de leurs bilans américains [constitués] d'actifs très liquides", qui "égalent ou dépassent tous le montant de leurs emprunts sur les marchés des sicav monétaire américaines", fait remarquer RBS. Pour Société Générale, RBS estime par ailleurs que la banque lève près de 40% de son financement en dollars hors du marché américain.

Dans ces conditions, de l'avis de RBS, "les banques de gros telles que Barclays, Credit Suisse, Deutsche Bank, Société Générale et UBS ne risquent pas d'être à court de liquidités aux Etats-Unis".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI