Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOCIETE GENERALE

GLE - FR0000130809 SRD PEA PEA-PME
16.340 € -3.30 % Temps réel Euronext Paris

Societe generale : Après socgen, bnp paribas conforte le marché sur sa solvabilité

jeudi 4 novembre 2010 à 15h54
BFM Bourse

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - BNP Paribas, qui a signé jeudi son septième trimestre consécutif de résultats au-dessus des attentes depuis début 2009, affiche sa confiance pour la fin de l'année et confirme que la banque n'augmentera pas son capital pour satisfaire aux nouvelles normes Bâle III.

La deuxième banque de la zone euro par la capitalisation boursière, après l'espagnole Santander, a compensé au cours du troisième trimestre la baisse de ses revenus dans les activités de marché par sa banque de détail et par un nouveau recul des provisions pour pertes sur le crédit.

Son bénéfice net ressort en hausse de 46% à 1,9 milliard d'euros au troisième trimestre là où le consensus établi par la rédaction de Reuters tablait sur un résultat net de 1,74 milliard.

Ses provisions pour pertes sur le crédit ont reculé de près de 47% tandis que ses revenus ont progressé de 1,8% sur la période.

A 15h45, l'action BNP Paribas gagnait 4,44% à 54,78 euros et surperformait son indice de référence Stoxx 600 des banques européennes, en progression de 2,5% au même moment.

Dans l'ensemble, le secteur bancaire profite aussi de la décision de la Réserve fédérale des Etats-Unis de racheter 600 milliards de dollars d'emprunts d'Etat supplémentaires d'ici la mi-2011 pour soutenir l'économie américaine.

Société générale et Crédit agricole avancent respectivement de 4,9% et 4,4%. A Francfort, Deutsche Bank s'adjuge 2,4%.

"BNP Paribas présente des résultats toujours solides", relève Pierre Chedeville, analyste chez CM CIC securities. "Cette solidité, couplée à de bons niveaux actuels de solvabilité, devrait lui permettre d'éviter un appel au marché pour se conformer à la nouvelle réglementation."

"Les chiffres sont bons, l'impact de Bâle III est faible et le discours est confiant", note de son côté un autre analyste financier basé à Paris, soulignant que les résultats sont meilleurs qu'attendu dans toutes les lignes de métier.

CONFIANCE POUR LE T4

"Nous sommes confiants que le quatrième trimestre se traduira par une nouvelle série de bons résultats pour BNP Paribas dans nos principaux métiers", a déclaré Baudouin Prot, le directeur général de BNP Paribas, dans une interview à Reuters Insider, se refusant toutefois à donner des prévisions chiffrées.

Comme la Société générale mercredi, BNP Paribas estime être suffisamment capitalisée pour faire face à la nouvelle réglementation bancaire de Bâle III, contribuant à dissiper les inquiétudes du marché sur la viabilité des fonds propres des banques françaises.

A une semaine du sommet du G20 de Séoul, les craintes des investisseurs de voir les banques faire appel au marché pour relever leurs niveaux de fonds propres restent vives.

Leurs craintes ont été entretenues depuis septembre par les augmentations de capital initiées par des banques en Allemagne, en Espagne, en Italie et en Grande-Bretagne.

Avec un ratio de solvabilité financière "tier one" de 11,2% et un ratio de fonds propres durs de 9% à fin septembre, BNP estime que le marché devrait se satisfaire des niveaux de fonds propres de la banque.

Les analystes de Credit Suisse notent que la solvabilité affichée par BNP au troisième trimestre est ressortie au-dessus de leurs prévisions.

BÉNÉFICES RECYCLÉS EN CAPITAL

Le groupe reconnaît néanmoins que les nouvelles normes Bâle III auront un "impact significatif mais gérable" sur ses actifs pondérés.

"Sur longue période, BNP Paribas maintient chaque année dans l'entreprise autour des deux tiers de ses bénéfices pour recycler ses bénéfices sous forme de fonds propres", a souligné Baudouin Prot lors d'une conférence téléphonique.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le bénéfice net de BNP Paribas ressort du coup en hausse de 41% à plus de six milliards à comparer aux trois milliards d'euros de la Société générale.

En Espagne, Santander et BBVA ont vu leurs comptes trimestriels pénalisés par le poids des provisions tandis que les groupes helvétiques Credit Suisse et UBS ont déçu le marché avec une baisse des performances dans la banque d'investissement.

Aux États-Unis, JPMorgan Chase a, comme les banques françaises, profité du recul de ses provisions pour afficher un bénéfice net au-dessus des attentes du marché au troisième trimestre.

Depuis le début de l'année, l'action de BNP Paribas, qui a une capitalisation boursière de 65,6 milliards d'euros, cède 1,8% après avoir gagné 90,15% en 2009, à comparer avec un recul de 4,1% et un rebond de 48% respectivement pour l'indice européen des banques.

Avec Yann Tessier, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOCIETE GENERALE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.20 % vs +11.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat