Bourse > Sanofi > Sanofi : Sanofi s'efforce de rassurer sur son vaccin contre la dengue
SANOFISANOFI SAN - FR0000120578 SAN - FR0000120578   SRD PEA PEA-PME
73.770 € -1.19 % Temps réel Euronext Paris
74.150 €Ouverture : -0.51 %Perf Ouverture : 74.820 €+ Haut : 73.770 €+ Bas :
74.660 €Clôture veille : 2 008 090Volume : +0.16 %Capi échangé : 93 181 M€Capi. :

Sanofi : Sanofi s'efforce de rassurer sur son vaccin contre la dengue

Sanofi s'efforce de rassurer sur son vaccin contre la dengueSanofi s'efforce de rassurer sur son vaccin contre la dengue

PARIS (Reuters) - Sanofi a déclaré lundi que la majorité des personnes ayant été vaccinées contre la dengue avec son vaccin, le Dengvaxia, vivaient dans des régions où elle est endémique et qu'il est donc probable que la majorité d'entre elles avaient déjà été en contact dans le passé avec la maladie.

Le groupe pharmaceutique français a recommandé la semaine dernière de réserver ce vaccin aux personnes ayant déjà contracté la dengue dans le passé, des études montrant qu'il pouvait provoquer des formes sévères de la maladie chez les personnes n'ayant eu aucun antécédent.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait savoir lundi qu'elle espérait mener d'ici la fin de l'année un examen complet des données sur le Dengvaxia.

Sanofi a déclaré que le vaccin était actuellement utilisé dans 11 pays: Brésil, Costa Rica, Salvador, Guatemala, Indonésie, Mexique, Paraguay, Pérou, Philippines, Singapour et Thaïlande.

Il a précisé que la plupart des doses avaient été vendues aux Philippines et au Brésil dans le cadre de campagnes de santé publique. Un campagne de vaccination est actuellement en cours dans l'Etat de Parana au Brésil.

Les Philippines ont annoncé de leur côté lundi l'ouverture d'une enquête sur la vaccination de plus de 730.000 enfants avec le Dengvaxia.

Sanofi a précisé dans un courriel qu'il n'avait "pas connaissance d'un accroissement des formes sévères de la dengue lors de vaccinations individuelles".

Même s'il représente un risque moins important que le paludisme, le virus de la dengue, transmis par les moustiques, se propage rapidement dans de nombreuses régions du monde et tue environ 20.000 personnes par an.

(Matthias Blamont et Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...